Dans quelles régions les taux d'emprunt sont-ils les plus intéressants ?

Dans quelles régions les taux d'emprunt sont-ils les plus intéressants ?
Le groupe CAFPI, courtier en prêts immobiliers, vient de publier l’édition de mars de sa « météo des taux ». Celui-ci indique notamment que c’est dans l’Ouest de la France que les taux d’emprunt sont les plus intéressants. Décryptage.

En Haute-Normandie, des taux historiquement bas

« Du jamais vu », selon le groupe CAFPI. En mars, les taux d’intérêt sont descendus au plus bas, sous l’impulsion notamment de la baisse des taux directeurs de la Banque centrale européenne.
Et c’est en Haute-Normandie que les taux sont en moyenne les plus intéressants pour les acheteurs : 1,09 % sur 10 ans, 1,52 % sur 15 ans et 1,78 % sur 20 ans. La région du Havre ne cède sa première place que sur 25 ans, avec un taux tout de même remarquable de 1,98 %. Elle est cependant distancée par Provence-Alpes-Côte-D’azur (1,80 %) et la Picardie (1,95 %).
À noter : sur 20 ans, dans huit régions (Basse-Normandie, Bretagne, Centre, Haute-Normandie, Île-de-France, Pays de la Loire, Picardie et Poitou-Charentes), les banques se positionnent sur un taux extrêmement bas de 1,78 %. Une situation historique !

Les mauvais élèves à l’Est

À l’inverse, dans quelles régions les acheteurs sont-ils les plus pénalisés par les banques ? Rappelons qu’en ce moment, la BCE prête à 0,05 %, ce qui devrait inciter les établissements financiers à se montrer généreux…
C’est à l’Est de la France que les taux sont les moins intéressants. En effet, en Alsace, en Lorraine et en Champagne-Ardenne, les taux « montent » à 1,50 % sur 10 ans, à 1,85 % sur 15 ans, à 2,05 % sur 20 ans et à 2,55 % sur 25 ans. « Soit un écart de 75 points de base sur 25 ans entre les extrêmes, explique le groupe CAFPI. C’est beaucoup, compte tenu du niveau général des taux et du coût de l’argent pour le refinancement des banques. »
Sur 20 ans — une durée d’emprunt constatée très souvent par les banques —, les îles ne sont pas bien loties non plus : les taux sont à 2,05 % en Corse et à la Réunion. Celles-ci se rattrapent néanmoins sur des durées plus courtes.

Un pouvoir d’achat globalement à la hausse

Si dans l’ensemble, les taux sont historiquement bas, ce sont bien les emprunteurs qui sont les premiers gagnants. Ainsi, selon le dernier baromètre CAFPI, le niveau des taux de crédit permet d’emprunter, pour une mensualité de 1 000 euros sur 20 ans, près de 22 % de plus qu’en janvier 2012 — à cette époque, le taux fixe moyen était de 4,05 %. Le coût du crédit est également impacté : sur la durée, le prêt coûtera environ 35 606 euros de moins.
Cela pousse de plus en plus de ménages à acheter leur premier foyer. Alors qu’ils représentaient historiquement environ un tiers des clients de CAFPI, la proportion des primo-accédants vient de passer la barre symbolique des 40 %. Une situation renforcée, selon le groupe CAFPI, par « le réaménagement du prêt à taux zéro », « les conditions de crédit actuel » et « l’amélioration du pouvoir d’achat immobilier ».
À noter enfin : les investisseurs reviennent également. Ils représentent environ 14 % des crédits négociés par CAFPI, soit « un bon niveau » selon le courtier. Et ce pour tous les types de produit : le neuf avec le Pinel bien sûr, mais l’ancien également, qui retrouve les faveurs des investisseurs par les conditions de financement de la pierre, son bon rendement et sa stabilité en comparaison avec les autres placements, notamment boursiers.

Le baromètre CAFPI est un bon indicateur des effets de la baisse des taux directeurs. Bonne nouvelle : ils devraient se poursuivre durant une bonne partie de l’année 2016 !

Vous avez aimé l'article "Dans quelles régions les taux d'emprunt sont-ils les plus intéressants ?" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierTaux credit immobilierRégion par région