Palmarès des prix de l'immobilier neuf en France

Palmarès des prix de l'immobilier neuf en France
Il y a les villes où les ventes de logements neuf s explosent, et celles où les promoteurs ne sont pas à la fête. Il y a ces zones urbaines où les prix de l'immobilier neuf sont à la hausse, et celles où acheter dans un programme immobilier devient plus abordable. Il y a ces régions où l’on construit plus, et celles qui ce désertifient, voici le palmarès.  

Ces villes où l’immobilier neuf se vend le mieux

D’un niveau général les investisseurs sont responsables des bonnes performances du marché de l’immobilier neuf . C’est particulièrement le cas à Toulouse, où ils ont signé 69 % des contrats du 3e trimestre 2015, selon les chiffres de la fédération des promoteurs. Mais c’est toutefois Besançon qui enregistre la plus forte progression en termes de réservation en général, avec +68 %. Juste derrière arrive la ville rose, avec 56 % de ventes supplémentaires de juillet à septembre, par rapport à la même période l’année dernière. La championne de Bretagne qu’est Rennes, prend la 3e place du classement avec une hausse des ventes de +54 %. Plus de la moitié (53 %) ont été le fait de particuliers investisseurs, souhaitant acheter pour louer. Un autre poids lourd du développement urbain, Montpellier, arrive 4e avec des réservations en hausse de +52 % au trimestre dernier. Dans l’Hérault les investisseurs ont été présents à 66 %, ils sont les troisièmes plus nombreux derrière l’Île-de-France. En revanche rien ne va plus sur Nice et sa zone urbaine. Avec des prix beaucoup trop élevés, les ventes ont chuté de -36 % de juillet à septembre. Les investisseurs ont déserté les bureaux de vente, leur part a perdu -67 % sur cette même période. La surprise vient du côté de Bordeaux, qui malgré que la ville soit une destination préférée des Français, voit une chute de -11 % de ses réservations met au détail. Et encore, cette contre-performance est limitée par une hausse de +5 % de la présence de l’investissement locatif. Tout cela ne console pas pour autant les promoteurs de Grenoble et de sa communauté d’agglomération. Ils ont vendu 7 % de moins au 3e trimestre, la casse étend limitée par les investisseurs toujours aussi présents.  

Palmarès des prix des appartements neuf s

Si la métropole Nice Côte d’Azur voit ses ventes sombrer, les prix de ses programmes immobilier s n’y sont certainement pas étrangers. De juillet à septembre ils ont augmenté de +3,6 %, passant ainsi à 5308 €/m², les plus chers de France. En 2e position on retrouve encore et toujours l’Île-de-France. On ne peut que regretter que la fédération des promoteurs ne dispose pas de chiffres plus précis, par exemple avec une différenciation entre Paris, sa première et sa seconde couronne. Quoi qu’il en soit les prix de l’immobilier neuf grimpent de +4,4 %, arrivant à 4868 €/m². La 3e place est encore et toujours détenue par la communauté d’agglomération du bassin d’Arcachon. Mais la bonne nouvelle est que les prix chutent de -5,4 %, atterrissant désormais à 4235 €/m². Pour acheter les appartements neuf s les moins chers, il faut se mettre au vert. Au plus proche de la région parisienne, se trouve la communauté d’agglomération de Rouen, qui voit ses prix atterrir à 2976 €/m², après une chute important de -5,7 %. Si à Orléans ils restent stable avec juste +0,1 %, ils continuent de figurer parmi les moins chers de France. On peut désormais y devenir propriétaire d’un appartement neuf pour 2980 €/m².  

Ces régions où les étalages des promoteurs sont les plus fournis

C’est en Île-de-France que l’offre commerciale a le plus augmenté au 3e trimestre, avec +7 %. Certes globalement les appartements neuf s sont chers, mais il reste un important marché pour les investisseurs, ces derniers représentant 67 % des ventes. Ils sont particulièrement intéressés par la possibilité de louer à leurs enfants, les primo accédants sont toutefois à la peine en région parisienne. La 2e marche du podium revient à la région du Centre, dans laquelle l’offre a augmenté de +5 %. C’est une autre zone moins peuplée qui voit son offre commerciale grandir, l’Auvergne avec +4 %. En revanche il risque d’y avoir pénurie sur la zone de Lille, avec un catalogue qui s’amaigrit de -19 %. Même constat en Aquitaine (-17 %), et sur l’agglomération urbaine de Lyon (-16 %).

Vous avez aimé l'article "Palmarès des prix de l'immobilier neuf en France" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufHausse prix Neuf