En CDD et/ou plus de 50 ans : peut-on emprunter lorsque l'on n'est pas le favori des banques ?

En CDD et/ou plus de 50 ans : peut-on emprunter lorsque l'on n'est pas le favori des banques ?
C’est un paradoxe comme seule l’économie sait nous en offrir : les taux d’emprunt immobilier n’ont jamais été aussi bas ; pourtant, les banques restent frileuses lorsqu’il s’agit d’accorder un crédit immobilier. Comment faire, dès lors, pour obtenir un prêt lorsque l’on est en CDD ou que l’on a plus de 50 ans ? Les courtiers Empruntis et Vousfinancer ont tenté de répondre à la question.

CDD : une majorité d’embauches, une minorité de crédits

L’économie française est forcée de se contenter de la précarité : actuellement, selon la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques), 86 % des embauches se font en CDD (Contrat à durée déterminée). Pourtant, seuls 3,5 % des clients de Vousfinancer.com ont emprunté avec ce type de contrat durant les premiers mois de l’année 2016.
Ce qui ne surprend guère Jérôme Robin, le président de Vousfinancer.com : « Par définition, un CDD est un contrat qui prendra fin dans quelques mois, rappelle-t-il. Et ce alors que la durée initiale d’un crédit est de 20 ans et 10 mois en moyenne, pour une durée de remboursement effective de 7 à 10 ans. Dans ces conditions, on comprend qu’il soit difficile d’emprunter à long terme avec une visibilité sur ses revenus à court ou moyen terme. »

Première solution : le CDD récurrent

Pourtant, les personnes en CDD ne sont pas (totalement) exclues de l’emprunt immobilier. Quelques leviers restent actionnables pour convaincre les banques. Bien sûr, obtenir un crédit pour une personne avec un CDD de la fonction publique ne posera aucun problème : il sera assimilé par la banque comme un CDI, et elle pourra même proposer des offres spécifiques !
Mais n’est pas fonctionnaire qui veut. Du côté du secteur privé, c’est le profil de l’emprunteur qui sera déterminant. Et notamment son rapport à l’emploi, ainsi que la situation, sur la durée, de ses comptes. « S’il s’agit d’une personne régulièrement en CDD, notamment en lien avec le secteur d’activité dans lequel elle travaille et que c’est pour elle une situation durable, les revenus du CDD peuvent être pris en compte car considérés comme récurrents, indique Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer.com. Mieux, si l’emprunteur est en CDD depuis plus de 2 ans et que les comptes sont bien tenus, le dossier aura plus de chance d’être accepté également. » En revanche, un jeune de 25 ans qui vient de décrocher son 1er emploi en CDD devra se montrer patient : les banques ne prendront pas vraiment le temps d’étudier son dossier. Reste une dernière « astuce » — qui ne s’improvise certes pas. Les banques accorderont plus facilement un crédit immobilier à un salarié en CDD en couple avec quelqu’un en CDI. Reste à savoir si elles prendront en compte ses revenus…

Plus de 50 ans : banquier rassuré, banquier qui sort le chéquier

Et pour les plus de 50 ans ? L’accès aux crédits immobiliers semble presque aussi difficile que pour les salariés en CDD. « Presque », parce qu’ils représentent, selon le courtier Empruntis, environ 15 % des emprunteurs.Reste que là encore, les banquiers ont besoin d’être rassurés pour accorder un crédit immobilier. Quelques règles essentielles rappelées par Empruntis :

  • Bien évaluer ses revenus actuels et futurs, ainsi que les charges à venir une fois l’âge de la retraite atteint, afin de donner de la visibilité à la banque ;

  • Mettre en valeur son patrimoine (tenue des comptes, achats précédents…) ;

  • Maximiser les remboursements durant sa période d’activité, quitte à faire un effort supplémentaire ;

  • Prendre le temps d’étudier les offres des assurances.


« L’accès au crédit n’est pas compliqué à partir de 50 ans, mais plutôt à l’approche de la retraite, aux alentours des 56/58 ans, résume Cécile Roquelaure, directrice communication et études d’Empruntis. Les banques n’ont pas un barème spécifique qui freinerait les prêts à partir de cet âge. Cependant, le passage à la retraite s’accompagne d’une évolution des revenus synonyme d’une modification des capacités de remboursement. Ce changement de vie modifie ainsi l’accès à l’emprunt. » D’où l’intérêt de tout faire pour rassurer sa banque !

Vous avez aimé l'article "En CDD et/ou plus de 50 ans : peut-on emprunter lorsque l'on n'est pas le favori des banques ?" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierEmprunterBien emprunter