Les conseils pour une location de vacances en toute tranquillité

Les conseils pour une location de vacances en toute tranquillité
Prendre une location estivale peut facilement tourner au cauchemar, aussi bien sur le plan financier que pendant le séjour au sein du logement réservé. Avant de conclure votre location de vacances, la vigilance est de mise. Voici quelques précautions à connaître afin de limiter les risques de déception et de vacances gâchées.

L'obligation de l'état descriptif de la maison

En application de l'arrêté du 16 mai 1967 relatif aux locations saisonnières en meublé, tout loueur, y compris un particulier, est tenu de remettre au locataire un état descriptif des lieux avec indication du prix.
Cette démarche se fait obligatoirement avant la signature du contrat de location. L'état donne des précisions sur la nature du logement.
Il contient également une description des chambres en détaillant leur nombre et la superficie de chacune.
De même, doivent être indiqués les équipements fournis, le niveau de confort offert et les éventuelles nuisances.
Bien entendu, l'emplacement géographique de l'immeuble et la distance le séparant des principaux sites touristiques doivent y figurer.
Si l'un de ces éléments est absent, le futur locataire peut demander au bailleur de le rajouter par écrit.
Avant l'entrée sur les lieux, le locataire doit dresser en présence du propriétaire un état des lieux et faire un inventaire des équipements.
Il s'agit d'établir un descriptif du mobilier et des équipements et de relever les compteurs.
Avant le départ, la même procédure est conseillée.
Si aucune dégradation n'est constatée, le propriétaire restitue intégralement le dépôt de garantie au locataire.
En revanche, en cas de détérioration de la maison ou des équipements, le propriétaire conservera le montant pendant la durée des travaux de réparations, celle-ci ne devant pas excéder un mois. Il remboursera le solde et adressera les factures au locataire en guise de pièces justificatives.

La signature du contrat de location, facultative, mais recommandée

Bien que la loi ne l'exige pas, il est recommandé de dresser un contrat de Location immobiliere. Ce dernier doit être rédigé, signé par les deux parties qui reçoivent chacun un exemplaire. Pour finaliser cette transaction, le contrat indique l'identité et les coordonnées des loueurs et locataires, mais aussi l'adresse exacte du bien loué.
Le contrat mentionne également les dates entre lesquelles la location a lieu en précisant les heures d'arrivée et de départ.
Autres informations à faire figurer sur le contrat, le nombre de personnes pouvant occuper le logement ainsi que le loyer en prenant soin de préciser si le montant comprend ou non les charges.
Le contrat précise par ailleurs le montant du dépôt de garantie qui ne peut dépasser le quart du loyer.
Enfin, il est nécessaire d'indiquer la forme que prennent les avances : arrhes ou acompte.
Sur ce point, en versant des arrhes, le locataire les perd s'il désiste.
Si c'est le propriétaire qui fait défaut, il remboursera le double du montant de l'avance au locataire.
Si l'avance est un acompte, le locataire sera tenu au paiement du solde de la location dans le cas d'un désistement.
Si la décision d'annuler émane du propriétaire, le locataire du bien immobilier a le droit d'exiger en plus du remboursement de l'acompte, le paiement de dommages et intérêts.
Dans tous les cas, le locataire doit s'acquitter du solde du loyer dès lors qu'il reçoit les clefs.
Dernier point, si le locataire ne dispose pas d'une assurance contre les risques locatifs il a tout intérêt à souscrire une assurance spéciale ou une extension de garantie.


Vous avez aimé l'article "Les conseils pour une location de vacances en toute tranquillité " ? Partagez le.

Les réactions

user lesclesdumidi
Par Nadine - le 01 août 2012 - 05:49:11
Bonjour,
je soihaiterai connaitre la procédure réelle de réservation.
Dois je payer à l'avance les arrhes de réservation par chèque,courrier ou mandat afin d'avoir une preuve .
Puis je scanner le chèque et l'envoyer par mail pour la réservation ou celà ne constitue pas une preuve de réservation?
La garantie versée à la remise des clés doit représenter le prix de location d'une semaine ou d'un mois. ex:le tarif demandé par le propriétaire pour la semaine est de 450 Euros et la garantie est de 900 Euros.
Est ce légal?
Merci de me conseiller?

Nadine LAT

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierTransaction immobiliereLocation immobiliereLocation vacances