Immobilier neuf : la France plus chère que les autres pays européens

Immobilier neuf : la France plus chère que les autres pays européens
? l'instar des autres secteurs rattachés à l'immobilier, celui du neuf n'a pas non plus été épargné par la crise. Depuis plusieurs mois, les activités de la construction neuve tournent pratiquement au ralenti. Par conséquent, la production de logements neufs tend alors à la baisse. Le volume des transactions quant à lui, s'amenuise. D'ailleurs, le prix de l'immobilier neuf est cher et le devient de plus en plus. D'après les statiques, la France figure parmi les pays de la zone euro où acheter un logement neuf coûte le plus cher.

Le prix du bien neuf devenu de plus en plus coûteux

Dans le courant du premier trimestre de cette année en cours, les prix des logements neufs ont continué de tendre vers la hausse. Dans les détails, en comparaison au premier trimestre 2011, les prix moyens du mètre carré des immeubles collectifs, sur la même période cette année, accusaient une hausse de l'ordre de 1.7 %. Dans le cas des maisons individuelles, la hausse du prix du m² est de +2.9 %. L'accès aux logements neufs sur le territoire français devient alors de plus en plus coûteux. Par ailleurs, les éventuels acheteurs se font de plus en plus rares sur le marché actuel. Outre la cherté des biens immobiliers neufs présents sur le marché, le pouvoir d'achat immobilier de la majorité des ménages devient aussi de plus en plus faible. Naturellement le volume des transactions des logements neufs affiche une tendance baissière. Au premier trimestre 2012, on a enregistré une baisse de 14.4 % du nombre des ventes dans le neuf. Toutes ces données chiffrées ont été fournies par le Ministère de l'?cologie, du Développement durable et de l'?nergie.

Le prix du m² du neuf devient plus cher d'année en année

Suite à la lecture des chiffres récoltés et fournie par la FPI /Fédération des Promoteurs Immobiliers. Entre 2010 et 2011, sur l'ensemble de l'Hexagone, le m² d'un appartement neuf a accusé une hausse généralisée. En revanche, l'évolution des prix de l'immobilier n'est pas homogène, mais très variable d'une région à une autre. De 2010 à 2011, dans la région Ile de France, les prix du m² sont passés de 4 670 € à 4 880 €, soit une hausse de +4.5 %. Dans l'aire urbaine de Lyon par contre, sur la même période, +6.2 % de hausse allant de 3 531 € à 3 749 €. ? cause du niveau des prix des logements neufs de plus en plus élevés chaque année, le volume des transactions quant à lui, dégringole. Ainsi en comparaison à 2010, 2011 affichait une chute des ventes de -11 %. Les acquéreurs potentiels deviennent aussi de plus en plus rares et désertent le marché dès que les dispositifs de défiscalisation destinés à l'achat immobilier perdent de leur valeur. On pourra citer le cas du dispositif Scellier qui fut revu à la baisse à plusieurs reprises : d'abord en 2010 avec -25 % contre -22 % en 2011. Dans la zone européenne, l'immobilier neuf en France est estimé très cher, comparé aux autres grandes villes en Europe, les appartements neufs à Paris, Marseille ou Lyon sont onéreux. (source Immobilier Danger)

Vous avez aimé l'article "Immobilier neuf : la France plus chère que les autres pays européens" ? Partagez le.

Les réactions

user lesclesdumidi
Par tralala - le 04 août 2012 - 16:30:48
Et bien il faut s'y faure, tout le monde ne peut pas être propriétaire contrairement a celui qui disait " je veux une France de propriétaires"
user lesclesdumidi
Par tralala - le 04 août 2012 - 11:21:02
Et bien il faut s'y faure, tout le monde ne peut pas être propriétaire contrairement a celui qui disait " je veux une France de propriétaires"

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufHausse prix Neuf