Jean Nouvel concepteur du Museum national d'art de Chine

Jean Nouvel concepteur du Museum national d'art de Chine
Le Museum National d'art de Chine sera conçu par un architecte français, le célèbre Jean Nouvel. Le site sera installé non loin du Stage Olympique de Pékin. Olivier Schmitt, le conseiller du célèbre architecte français Jean Nouvel a révélé il y a quelques semaines l'information.

Après des mois de concours, le projet Jean Nouvel a ainsi réussi à conquérir le jury. La concurrence était d'ailleurs pointue puisqu'il devait se confronter à deux autres architectes de renom lors de la finale, l'américain Frank Gehry et l'irako-britannique Zaha Hadid.
La réalisation du projet devrait se faire en collaboration avec le BIAD ou Beijing Institute Architecture Design.
Pour ce grand projet en Chine, l'architecte a choisi un design épuré, jouant également sur la transparence.  A cet égard, trois matériaux seront particulièrement privilégiés, la pierre, le verre et le métal.
Au final, le bâtiment devrait faire plus de 200 mètres de long et sera construit sur l'axe nord-sud entre le stade olympique et la Cité interdite.
Un emplacement qui n'a pas été choisi au hasard puisque le musée devrait représenter le lien entre l'art contemporain et l'art ancien.

Une inspiration de l'art de la calligraphie chinoise

C'est en s'inspirant de l'art de la calligraphie chinoise de Shi Tao que l'architecte a conçu le futur NAMOC.
 ? rappeler qu'il s'agit d'un grand poète et peintre. En utilisant cette méthode, il a dessiné toutes les façades du bâtiment.
Ces dernières ont chacune leur spécificité et ont toutes des allures différentes. En effet, la façade nord sera par exemple poreuse pour retransmettre un effet pierre. Quant à la façade ouest par contre, la transparence sera à l'honneur pour refléter le paysage alentour.
D'ailleurs, Jean Nouvel reprend cette grande variété pour l'intérieur en proposant des atmosphères différentes d'une pièce à une autre.
Dès l'entrée dans le musée, on pourra apercevoir un hall d'hiver qui se démarquera par la présence d'un cône inversé, sorte de puits de lumière.
Au niveau de la façade nord, les visiteurs pourront découvrir un jardin d'automne luxuriant, ne donnant pas du tout l'impression d'être dans un musée.

Un jeu d'effets

L'architecte Jean Nouvel a ingénieusement proposé des effets opposés comme le brillant et le mat, le poli et le rugueux.
Jean Nouvel tient à donner l'impression, en se rendant dans ce musée, d'être dans le ciel et les montagnes.
Les façades Est et Ouest s'ouvrent ainsi sur l'extérieur laissant la lumière naturelle pénétrer dans le musée.
Et si la devanture nord-est est poreuse, celle du sud-est se trouvera parfaitement lisse, tel un miroir. Cette dernière sera d'ailleurs visible du stade Olympique.
Concernant l'espace public, il n'a pas été non plus négligé par l'architecte puisque une belle voûte dorée viendra couvrir cette partie.
Last but not least, les visteurs disposeront d'une vue imprenable sur la ville depuis une terrasse panoramique entourée par des effets d'eau.
Alors, tous en route pour Pékin?

Vous avez aimé l'article "Jean Nouvel concepteur du Museum national d'art de Chine" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ConstructionArchitecture Architectes