Logement alternatif chez l?habitant : une nouvelle tendance

Logement alternatif chez l?habitant : une nouvelle tendance
Actuellement, le logement alternatif connaît un grand succès notamment auprès des voyageurs qui souhaitent faire des économies. Le concept est toutefois différent du couchsurfing.

Le logement alternatif est un concept qui ne date pas d'hier. Toutefois, ces derniers temps, cette formule rencontre de plus en plus de succès. Le principe consiste à se loger chez des particuliers pendant le voyage ou d'héberger des touristes chez soi. Et la grande différence de l'habitat alternatif avec le couchsurfing est que les voyageurs payeront les nuitées. Nombreux propriétaire font d'ailleurs appel à cette pratique pour arrondir leurs fins de mois, une transaction permettant d'apporter un complément de salaire. La formule présente ainsi des avantages pour les deux parties. Depuis 2007, les voyageurs peuvent consulter les logements en location disponibles en ligne grâce à la création du site Bedycasa qui compte plus de 130 000 membres. La start-up a été lancée par Magali Boisseau. Au début, il s'agissait d'un blog rassemblant des amis qu'elle a eu la chance de rencontrer durant ces nombreux voyages. Elle a ainsi encouragé ces derniers à louer leur chambre à des voyageurs. En effet, étant consciente des contraintes de budget des voyageurs, elle voulait lancer un site réunissant les offres et les demandes de ce type de formule. Aujourd'hui, le logement alternatif intéresse à la fois les voyageurs professionnels, les vacanciers, mais aussi les étudiants.

Le logement alternatif, pour qui ?

Concernant le profil des voyageurs qui ont adopté ce concept, Magali Boisseau affirme une présence de plus en plus marquée des seniors. Ces derniers voyagent beaucoup, mais reçoivent aussi. En outre, il y a aussi les lycéens qui n'ont pas toujours les moyens de se payer un hôtel. Il en sera de même aussi pour les étudiants pour lesquels le logement alternatif est cinq fois moins cher qu'une chambre d'hôtel. Le coût de l'hébergement de vacances est généralement aux environs de 25 euros la nuit en province. Par contre, pour un logement dans les grandes villes, la nuitée peut avoisiner les 30 euros. Il n'est pas rare que l'hébergeur accorde une remise ou un tarif spécial pour les jeunes non-travailleurs. Dans ce cas-là, les tarifs proposés dans les logements alternatifs sont soit à la semaine, soit au mois.

Une assurance pour les voyageurs

Bien que pour l'instant il n'existe pas encore d'agences physiques pour ce type d'offres, le site Bedycasa reste disponible 7 jours sur 7. De plus, le site propose des offres complètes puisqu'en début d'année, un système d'assurance a été mis en place avec Europe Assistance. Il s'agit de la concrétisation d'un projet étudié depuis déjà deux ans. L'assurance permet de couvrir les deux parties, à savoir le voyageur et l'hébergeur. Si le voyageur annule par exemple sa réservation au dernier moment, il peut demander un remboursement intégral. Le logement chez l'habitant est une formule en plein essor surtout en cette période de crise. Selon toujours Magali Boisseau, le site Bedycasa a connu un pic en début de l'année 2012. Cette dernière reste ainsi confiante sur l'avenir en affirmant que le concept n'est pas un phénomène de mode.

Vous avez aimé l'article "Logement alternatif chez l?habitant : une nouvelle tendance" ? Partagez le.

Les réactions

user lesclesdumidi
Par Anitta - le 12 juillet 2013 - 11:17:58
Ça n'est pas un effet de mode, le cohébergement se développe grâce à Internet, tout comme le covoiturage. Pour mes courts séjours sur Paris, je n'utilise plus l'hôtel, je préfère les conversations de mon hôte, et aussi le prix de la nuitée lors d'un cohébergement.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierTransaction immobiliereLocation immobiliereLocation vacances