Le logement constitue 55 % du budget d?un étudiant

Le logement constitue 55 % du budget d?un étudiant
Un étudiant consacre plus de la moitié de son budget à se loger. Cette part, qui s'élève à 55 %, comporte environ 700 euros de loyer à Paris et 500 euros en moyenne dans une ville de province. Outre le loyer, ce sont les charges locatives qui augmentent en cette rentrée 2013, avec notamment la hausse du coût de l'électricité (12,2 %). Au total, le coût de la rentrée universitaire augmente cette année dans des proportions supérieures à l'inflation (1,6 %) d'après l'Union nationale des étudiants de France (Unef). Le montant d'une année universitaire d'un étudiant qui a quitté le foyer familial oscille entre 10 500 et 15 500 euros. Seuls deux étudiants sur dix sont bénéficiaires d'une bourse mensuelle.

L'accès au logement n'est pas seulement ouvert par le paiement d'un loyer, mais aussi d'une caution. La ministre de l'enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, vient de lancer un système de caution locative étudiante qui s'adresse préférentiellement aux jeunes de familles monoparentales. Les frais d'agence immobilière sont également à mettre au titre des dépenses pour se loger, mais encore la taxe d'habitation qui équivaut souvent à un mois de loyer. Les associations étudiantes demandent au gouvernement que les étudiants soient précisément exonérés de cette taxe. L'encadrement des loyers est une autre de leurs doléances faite auprès du ministère du logement.

Construction de 40 000 logements universitaires

Le manque cruel de logements étudiants dans certains secteurs où la demande est particulièrement forte constitue un obstacle pour certains jeunes. Geneviève Fioraso a promis la construction de 40 000 logements universitaires à l'horizon 2017, un objectif ambitieux que s'est fixé le président de la République, François Hollande. Pour remplir cette feuille de route, une moyenne de 8 000 logements par an doivent être construits. A ce chiffre s'ajoute la réhabilitation de 26 000 logements sur la durée du quinquennat.

Devant la hausse des mutuelles, les étudiants doivent aussi être vigilants quant à leurs dépenses de santé. S'ils ont les moyens de souscrire à une mutuelle, celle-ci ne couvre pas toujours tous les frais, notamment ceux liés à l'optique. Certains doivent tout simplement renoncer à prendre une mutuelle, faute d'un budget suffisant.

Vous avez aimé l'article "Le logement constitue 55 % du budget d?un étudiant" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


LogementLe logement pour les étudiants