Prix de l'immobilier neuf : Paris ne connaît pas la crise

Prix de l'immobilier neuf : Paris ne connaît pas la crise
L'immobilier neuf à Paris a la cote. Selon le dernier baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, dans la capitale, comme en Ile-de-France, le segment du neuf connaît une reprise en ce début d'année. Sur le trois-pièces, l'étude du portail Internet met en évidence une hausse des prix de l'immobilier neuf dans 60 % des communes franciliennes les plus actives sur ce secteur.

Paris en hausse de 4 % en six mois


Le prix moyen d'un trois-pièces neuf à Paris est en hausse de 4 % en six mois. La tendance à la hausse concerne aussi les deux et quatre-pièces. En moyenne il faut compter 677 000 euros pour acquérir un F3 à Paris en ce début 2014. Un budget conséquent mais qui reste en-dessous de la barre des 700 000 euros dépassée en 2013.

+13 % en Seine-et-Marne


L'augmentation des prix est aussi significative en Ile-de-France. La hausse peut atteindre +13 % comme en Seine-et-Marne. Ainsi dans la commune de Chelles il faut compter 230 000 euros en moyenne pour un T3.

Les baisses des prix sont moins marquées : -8 % au maximum à Massy et Athis-Mons en Essonne, avec respectivement 265 000 et 203 000 euros en moyenne pour un trois-pièces.

Hauts-de-Seine : les prix flambent


Dans le département des Hauts-de-Seine, des programmes neufs d'exception fleurissent en 2014. Des lancements qui font monter les prix dans certaines villes au-delà des 500 000 euros pour un T3.
A Levallois-Perret un appartement neuf flirte avec les prix immobiliers de la capitale (676 000 euros). La cote de Saint-Cloud monte aussi. Le prix d'un T3 y atteint les 508 000 euros, ce qui en fait l'une des cinq villes les plus chères de la région Ile-de-France, avec Boulogne-Billancourt et Montrouge.

Fleury-Mérogis en baisse


Certains secteurs connaissent une baisse des prix de l'immobilier neuf : c'est le cas de Fleury-Mérogis (Essonne) où il faut moins de 150 000 euros pour un appartement. L'acquéreur peut trouver des appartements T3 à moins de 190 000 euros à Melun, Bobigny et Epinay-sur-Seine.

Vous avez aimé l'article "Prix de l'immobilier neuf : Paris ne connaît pas la crise" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufHausse prix Neuf