Prix de l?immobilier : la baisse est moins importante dans les grandes villes

Prix de l?immobilier : la baisse est moins importante dans les grandes villes
Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé des baisses des prix observés dans l'immobilier ancien. Aujourd'hui, c'est le secteur du neuf qui est le point de mire. Une tendance à la baisse y est également notée et les grandes agglomérations sont les plus préservées.
Les prix reculent également dans le neuf

Le portail internet Trouver-un-logement-neuf.com vient de publier ses dernières notes de conjoncture sur les prix pratiqués dans l'immobilier neuf. Ce nouveau baromètre est le signe qu'après avoir résisté plusieurs mois à la tendance baissière qui touchait l'immo ancien, le secteur du neuf semble enfin ébranlé, puisque des baisses de prix y sont enregistrées. Selon ce site, le secteur du neuf a jusqu'ici fait de la résistance étant donné que ces derniers mois, très peu de logements neufs sont sortis de terre, entraînant ainsi une chute de l'ordre de 25 % du volume de transactions. Une situation qui sera cependant de courte durée, en sachant que ces dernières semaines, les baisses du prix du mètre carré neuf commencent à décroître. Et ce sont surtout les appartements T3 qui sont les plus touchés, alors que ce type de bien immobilier reste le plus demandé par les investisseurs.
Les villes françaises ou les prix observent une baisse

Selon les dernières statistiques de Trouver-un-logement-neuf.com, pour mars 2013, huit métropoles françaises sur dix enregistrent effectivement un recul des prix de l'immobilier neuf, si l'on compare aux chiffres du mois dernier. Toutefois, le taux d'abaissement n'est pas identique d'une ville à une autre et certaines métropoles sont tout simplement plus concernées que d'autres. Et, si l'on se réfère toujours au baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, c'est dans l'agglomération de Toulouse que le recul des prix est le plus élevé. En effet, en l'espace seulement d'un mois, les prix moyens d'un T3 étaient passés à 210 000 euros, soit un recul de près de 10,26 %. En ce qui concerne Marseille, les révisions de prix englobent l'ensemble des types de biens immobilier. Ainsi, un appartement deux-pièces se négocie actuellement au prix moyen de 151 000 euros, après une baisse de 14,2 % en six mois et de 5,3 % en un mois. ? Nantes, ce sont surtout les deux-pièces et les trois-pièces qui sont les plus touchés, même si les réductions de prix restent moindres au mois dernier. Pour les T2 le recul est de 0,6 % et 0,85 % pour les T3.
Les villes françaises où les prix sont en légère progression

Mais le dernier baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com est aussi une occasion pour constater que dans certaines villes de la France, la tendance des prix est plutôt à la hausse. C'est Montpellier qui remporte d'ailleurs la palme. Pour cause, pour une période de six mois, les prix des studios ont évolué de 2,16 %, de 1,81 % pour les T3, 2,81 % pour les T4 et 5,38 % pour les cinq pièces et plus. Paris affiche aussi une légère hausse avec une croissance de 2,46 % pour les T3.

Vous avez aimé l'article "Prix de l?immobilier : la baisse est moins importante dans les grandes villes" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufBaisse prix Neuf