Immobilier d'entreprise: année record en 2015 après le boom de 2014?

Immobilier d'entreprise: année record en 2015 après le boom de 2014?
Avec près de 24 milliards d’euros investis en 2014 dans l'immobilier tertiaire, à savoir commerces, bureaux, locaux industriels et immobilier logistique, le marché de l'immobilier tertiaire semble augurer une année 2015 record!

Immobilier tertiaire : une progression de 57% en un an

Ce boom de 57% par rapport à l'année précédente des investissements en immobilier d'entreprise  ne concerne pas uniquement la France, mais également toute l’Europe avec près de 206 milliards d’euros investis.

Comme le souligne le conseil immobilier Cushman & Wakefield, ces investissements massifs sont souvent en corrélation avec les chutes des marchés financiers. Nous sommes encore loin du record de 2007 avec ses quelques 275 milliards d’euros mais l’année 2014 est tout de même à classer parmi les trois meilleures années.


En Ile de France ce sont 14 milliards d’euros qui ont été investis dans les bureaux, ce qui est plus élevé que durant la même période à Londres.

Olivier Gérard, Cabinet Cushman & Wakefield poursuit son analyse en précisant que 2015 pourrait même être la meilleure année de l’histoire car, à la grosse différence par rapport à 2006 et 2007, les investisseurs ne sont plus des opportunistes, mais des investisseurs sur le long terme.

L’investissement dans le locatif d’entreprise ou l’achat de locaux d’entreprise offre une rentabilité importante et ce malgré la chute des loyers. La rentabilité est 300 points plus élevée qu’il y a dix ans et aujourd’hui, mise à part une remontée des marchés financiers rien ne devrait calmer cette effervescence.

2 millions de mètres carrés de bureau ont ainsi été loués durant l’année 2014. Ce chiffre est 15% plus important que celui de 2013 et pourtant il n’en reste pas moins inférieur à la moyenne de ces dix dernières années.
Depuis peu, des investisseurs chinois, maintenant autorisés à investir hors de leur pays, viennent rejoindre les investisseurs historiques et bousculent quelque peu les données.
En 2014, les français représentaient 66% des investisseurs, les américains 12%, 6% provenant du Moyen-Orient, et seulement 2% en provenance d’Asie.
Le cabinet Cushman & Wakefield est déjà en discussion avec une demi-douzaine d’investisseurs asiatiques très motivés.

Immobilier professionnel: les grosses opérations immobilières expliquent la forte augmentation

Les 57% d’augmentation s’expliquent en grande partie par un nombre plus important de très grandes opérations ainsi qu’à d’énormes montants investis dans le secteur du commerce. Différentes grandes enseignes du commerce ont renforcé leurs position d’arbitrage, au détriment de certains sites et pointes de ventes, pour durcir les différentes négociations entre les bailleurs et les enseignes elles mêmes.

Les offres immobilières d’entreprises ont muté durant l’année pour offrir bien plus de possibilités d’investissement ; les offres sont non seulement plus variées, mais également plus abondantes et permettent aux gros investisseurs en immobilier de proposer des sommes colossales.
23 transactions immobilières ont un montant supérieur à 200 millions d’euros pour un total de 11.9 milliards d’euros.
Parmi ces transactions, 3 ont atteint des chiffres supérieurs au milliard d’euros : Coeur Défense, Crarefour/Camilla et Risanamento.


Immobilier d'entreprise en Ile-de-France : 17 milliards d’euro investis, l’équivalent de 71% des investissements réalisés sur la France en 2014

Les bureaux représentent à eux seuls 77% des investissements dans la région, une part toute aussi importante que sur l’année 2013. Les commerces subissent une légère hausse pour atteindre 3.2 milliards d’euros, soit 19% des valeurs investis contre 17% en 2013.
Quelques grosses transactions sont certainement à l’origine de cette hausse, comme les immeubles du portefeuille Risanamento, le Madeleine ou même le Rossini.
Par contre, du côté des locaux industriels, le pourcentage des transactions est passé de 4% en 2013 à 3% en 2014 malgré une hausse de 9% des valeurs investies.

Le climat plus favorable en 2015 qu’en 2014 va permettre de consolider cette croissance d’investissement en immobilier tertiaire, que ce soit commerce ou bureau ou même industriel. Cependant les grandes enseignes du commerce attendent l’arrivée dans les prochains mois d’ensembles commerciaux plus variés et qualitatifs pour se développer et investir. Si l’offre de qualité mise sur le marché en 2015 ne suffira certainement pas à contenter tous les investisseurs, cela n’empêchera pas de réaliser de bonnes transactions et de bons investissements, tout en attendant un climat plus stable et prolifique pour l’emploi et l’économie.
Olivier Gérard précise par ailleurs que l’appétit des investisseurs aux profils variés n’a pas diminué au passage de la nouvelle année.


Vous avez aimé l'article "Immobilier d'entreprise: année record en 2015 après le boom de 2014?" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierImmobilier commercial bureau entreprise local