L?immobilier responsable de la faible progression du patrimoine des ménages

L?immobilier responsable de la faible progression du patrimoine des ménages
Le patrimoine des ménages français a faiblement progressé en 2013 du fait de la baisse des prix de l’immobilier. 

En 2013 revenus fonciers des français a légèrement augmenté selon une enquête de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiée le 18 décembre. 
L’ensemble des biens possédés par les ménages, moins les dettes, s’élevait en 2013 à 10 414 milliards d’euros, en progression de +1,8 % comparé à 2012.   

Les Français sont donc un peu plus riches mais la progression n’a rien de comparable avec les performances enregistrées entre 2001 et 2011. Durant cette période les Français ont vu leur patrimoine prendre de la valeur à hauteur de +6,9 % chaque année. 
L’Insee annonce en parallèle un recul de -5 % du patrimoine des entreprises non financières. Celui des sociétés financières chutant de -12,4 % et celui des administrations publiques de -0,4 %.

Sans l’immobilier, la hausse du patrimoine des Français aurait pu être plus importante

Si les Français ne possédaient pas autant d’immobilier, la progression du patrimoine des ménages aurait pu être beaucoup plus importante. Les logements et les terrains constituent les deux tiers de leur patrimoine et leur valeur est en stagnation (+0,1 %). 
A cela une explication : les prix de l’immobilier ancien poursuivent leur baisse. Le recul en 2014 s’établit à -1,7 % selon la Fnaim.
D’après les chiffres du réseau immobilier Orpi, ce recul est de 2 %. Une tendance à la baisse des prix de l’immobilier sur l’ensemble de l’Hexagone qui devrait perdurer l’an prochain, avec la prévision d’un recul des prix jusqu’à 2 % selon la Fnaim.   

Plus de la moitié des Français sont propriétaires de leur logement

En 2010, 57,7 % des Français étaient propriétaires.  En 2013 ce taux s’élevait à 62 %, dont 36 % n’ayant plus de prêt à rembourser et 26 % en cours d’accession à la propriété. 17 % des propriétaires possédaient en 2013 une résidence secondaire. 7 propriétaires sur 10 n’ayant que leur résidence principale.

Immobilier : l’investissement des Français baisse en valeur

Dans l’immobilier neuf, les mises en chantier de logement sont en recul de 5 % d’août à octobre, à 72 785 sur un an, selon le ministère du Logement. De ce fait l’investissement des Français baisse en valeur. Les actifs non financiers des ménages comprennent aussi les équipements qui perdent légèrement de leur valeur (-0,1 %), ce qui est moins qu’en 2012 (-1,3 %).  

Par contre le patrimoine financier des ménages français est en hausse de 4,8 % après 5,5 % en 2012.
Ils continuent de plébisciter l’assurance vie car l’encours relevé sur ces contrats augmente de +3,8 % après une hausse de +3,2 % en 2012.  

Le bas de laine des Français auquel ils sont traditionnellement attachés est aussi en hausse. Les placements fiscaux sur les livrets et comptes de dépôts augmentent de +2,6 %.
Cependant c’est une hausse moindre qu’en 2012 (+4,7 %). En effet les versements effectués sur les livrets A et les livrets de développement durable sont en recul, après avoir été stimulés par le relèvement des plafonds en 2012 et début 2013.

Le patrimoine progresse sur les actions et fonds d’investissement

Sur les actions et parts de fonds d’investissement, les ménages voient leur patrimoine se relever substantiellement : (+8,8 % en 2013), après une hausse de +16,4 % en 2012.

Les placements des Français ont été valorisés, ce qui ne les empêchent pas d’alléger leurs portefeuilles, notamment en ce qui concerne les obligations (-6,6 % après +10,8 % en 2012).  

Côté crédit immobilier, l’encours des ménages augmente de +2 % du fait du manque de dynamisme du marché.
Le coût relatif des opérations immobilières financées par emprunt est en hausse continue mais très modérée depuis le début de l’année 2014. Il s’établissait selon l’Observatoire crédit logement à +0,3 % sur un an, à fin octobre. Le coût relatif des opérations immobilières reste élevé à 3,75 années de revenus en novembre.  

Le patrimoine financier net des Français est en hausse de + 6,3 % en 2013. Cette augmentation s’avère moindre qu’en 2012 puisqu’il affichait un bond de +9,6 %.
Néanmoins cette hausse est supérieure à la décade 2001-2011 durant laquelle on relevait une hausse de +3,8 % en moyenne par an.

Vous avez aimé l'article "L?immobilier responsable de la faible progression du patrimoine des ménages " ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierFiscalitéRevenus fonciers