Pression fiscale : le classement des villes françaises

Pression fiscale : le classement des villes françaises
En France, la taxe foncière et d'habitation représentent 1,6 mensualité de prêt immobilier, selon Meilleurtaux.com.

Quel est le poids de la politique fiscale dans la mensualité d'un crédit immobilier dans les 10 plus grandes villes françaises ? Paris est la ville où l'imposition est la plus faible, Bordeaux la plus forte, selon un classement publié par Meilleurtaux.com.

Etre propriétaire d'un bien immobilier exige de rembourser chaque mois son crédit. Mais on est également soumis aux impôts locaux qui pèsent sur son budget. Un paramètre qui n'est pas négligeable, lorsque l'on accède à la propriété, comme le montre Meilleurtaux.com. En France, la taxe d'habitation et la taxe foncière représentent en moyenne 1,6 mensualité de crédit immobilier.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le poids de la fiscalité locale est le moins important à Paris, au regard des remboursements d'un prêt immobilier. La taxe foncière et d'habitation représentent dans la capitale moins de 50 % d'une mensualité de prêt. Mais au regard du prix au m2 à Paris, le montant moyen du remboursement est plus élevé dans la capitale que dans l'ensemble de la France (2 243 €), l'imposition locale parisienne étant elle inférieure à 1 100 €.


Le poids des impôts à Bordeaux et Montpellier

A Bordeaux, à l'inverse, la mensualité de crédit immobilier est la moins élevée, (- de 980 €). Par contre, le poids de la fiscalité locale dépasse les 2 300 €. La part des impôts locaux équivaut à près de 2,4 mensualités de crédit supplémentaires.

Ces deux extrêmes ne reflètent pas l'image d'ensemble de l'Hexagone où le poids de la fiscalité et le pouvoir d'achat immobilier sont hétérogènes. Lyon se place en seconde position du classement avec 1,2 mensualité de crédit : un remboursement d'emprunt de 1 328 € pour une imposition de 1 650 €. A Lille, le pouvoir d'achat immobilier est élevé : plus de 55 m2 pour une mensualité moyenne de 1 118 € et un niveau d'imposition locale en deçà de 1 600 €.

Lille se place devant Toulouse qui présente une plus forte mensualité de crédit (1 384 €) et des impôts plus lourds de plus de 450 €.

Montpellier constitue un record dans le classement des 10 plus grandes villes françaises, mais aussi comparé à 41 villes de plus de 100 000 habitants. Dans la capitale languedocienne les taxes sont de 2 550 €, soit un poids équivalent à 2,3 mensualités de plus pour s'en acquitter.

Par contre, la mensualité de crédit est inférieure à la moyenne du marché qui s'établit légèrement au-dessus de 1 100 €. Ce qui octroie un pouvoir d'achat immobilier de 66 m2 pour 1 000 € de remboursement mensuel de crédit sur 20 ans.

Vous avez aimé l'article "Pression fiscale : le classement des villes françaises" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

ImmobilierFiscalitéLa fiscalité liée aux transactions en immobilier