Qui sont les bénéficiaires de l'Anah ?

Qui sont les bénéficiaires de l'Anah ?
Les subventions accordées par l'Anah sont destinées à aider les personnes souhaitant effectuer des travaux de rénovation de leur maison ou de leur appartement. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les conditions pour bénéficier des aides de l'Anah.

Quelles sont les personnes pouvant bénéficier de l'Anah ?

Créée en 1971, l'Anah (Agence nationale de l'habitat) a pour objectif d'encourager l'amélioration du parc de logements existants. L'établissement accorde ainsi des subventions qui seront utilisées pour la réhabilitation d'appartements ou de maisons. En principe, les bénéficiaires principaux de l'Anah sont les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs (qui mettent leur bien en location) et les syndicats de copropriétaires. Ces derniers peuvent obtenir des aides qui leur permettront par la suite de faire des travaux de réhabilitation sur les parties communes ou encore de changer des équipements communs. Outre ces trois bénéficiaires de l'Anah, il existe quelques exceptions, dont certains HLM, communes, locataires, organismes. Pour ces derniers cas, l'aide ne sera octroyée qu'à certaines conditions. Par ailleurs, les personnes qui doivent assumer toutes seules les charges des travaux du logement occupé par leurs descendants, leurs parents ou encore leur conjoint peuvent également bénéficier des aides de l'Anah.

Les travaux qui seront sélectionnés pour bénéficier de l'Anah

Pour bénéficier de l'Anah le logement doit dater d'au moins 15 ans. Ici, on se réfère à la fin des travaux, lorsque le logement est achevé. D'autre part, pour les travaux proprement dits, ceux-ci doivent coûter au moins 1 500 euros HT. Néanmoins, cette somme n'est pas exigée lorsque le demandeur ne perçoit qu'un revenu très modeste. Les travaux ne doivent débuter qu'après l'accord des subventions. Par ailleurs, l'Anah a sa propre liste de travaux recevables, il faut ainsi que le type de travaux corresponde à un de ces derniers. Il faut savoir cependant que les travaux de décoration ou les travaux légers d'entretien ne sont pas pris en compte. De même les travaux d'extension et ce qui ressemble à une construction neuve. Par contre, l'Anah subventionne les grands travaux pour réhabiliter les logements indignes ainsi que les travaux liés à l'amélioration du logement. Enfin, le propriétaire doit aussi faire appel aux services des professionnels du bâtiment.

Les dossiers acceptés par l'Anah

Il faut savoir que l'Anah n'est pas obligée d'accepter la demande d'aide. En effet, la décision va se faire suivant les projets. Ainsi, l'Anah accordera la priorité aux demandeurs qui ont comme projet de réhabiliter des maisons indignes ou très dégradées. Ensuite, les projets de rénovation thermique sont aussi classés comme priorité. De même, les projets liés à l'adaptation des habitations pour les personnes à mobilité réduite ont aussi plus de chance. Enfin, l'Anah privilégie aussi le propriétaire bailleur qui a l'intention de louer par la suite le logement à un prix maîtrisé. Ceux qui ont besoin d'être accompagnés dans leur démarche peuvent s'adresser aux délégations locales de l'Anah ainsi qu'aux opérateurs et aux délégataires de compétence.

Vous avez aimé l'article "Qui sont les bénéficiaires de l'Anah ?" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


LogementEntretien logementRénovationTravaux de rénovation de son logement