1ère coopérative d'habitants à Villeurbanne

1ère coopérative d’habitants à Villeurbanne
Le Village vertical, à Villeurbanne, est une première en France. Les 14 ménages de cet Habitat participatif ont élus domicile dans un immeuble BBC où sont mutualisés les espaces.

L’habitat participatif dans un immeuble éco-construit porté par une coopérative d’habitants : le projet pourrait être un doux rêve, mais il est bien réel. Le Village vertical a trouvé ses fondations au numéro 3 de la rue Terracher, à Villeurbanne, cité jouxtant Lyon, au mois de juin dernier. A l’origine, un désir simple de citoyens « confrontés à des soucis de logement ». Vivre autrement est aussi le moteur des coopérateurs de cet immeuble soutenus dans leur projet par l’association Habicoop qui veut développer ce mode d’Habitat en France.

L’immeuble social est labellisé Habitat et environnement

Les maîtres mots du village vertical sont un Habitat social, écologique, dont ses habitants sont l’unique propriétaire. Une gestion non spéculative qui fait figure d’exception et qui promeut les valeurs humaines et environnementales. Le projet, né à l’automne 2005, bénéficie à 14 ménages membres de la coopérative créée en 2010. Tous les foyers se situent sous les plafonds du logement social, à une exception près. Chaque ménage loue son logement et tous sont collectivement l’unique propriétaire de l’immeuble. Le principe du village vertical défend la mutualisation de certains lieux et moyens. Terrasses, buanderie, salle commune avec cuisine, jardin potager sont autant d’espaces collectifs.
Bâtiment basse consommation, l’immeuble social est labellisé Habitat et environnement et BBC Effinergie. Il comprend 14 appartements en coopérative d’habitants dont 4 en résidence sociale jeunes. D’une surface de 3 438 mètres carrés sur cinq niveaux, il compte en outre dans sa partie ouest 24 appartements en accession sociale à la propriété pour Rhône Saône Habitat.

Participation collective à la prise de décisions

Ici, pas de guerre de voisinage, mais de véritables liens de solidarité. Le Village vertical défend les valeurs de démocratie au travers d’une participation collective à la prise de décisions. Gestion collective, rotation des responsabilités, respect de l’opinion de chacun : le Village vertical a tout d’une utopie ayant pris réalité. L’écologie est également une préoccupation au cœur des échanges des membres du Village qui se veut un laboratoire d’écologie urbaine. L’immeuble s’inscrit dans un quartier populaire, Les Maisons-Neuves. La volonté de la coopérative d’habitants est de développer des liens avec ses voisins, pour défendre un mode de vie plus écologique et riche de liens sociaux.
La coopérative HLM Rhône-Saône-Habitat est partenaire du projet, également soutenu par la ville de Villeurbanne, le Grand Lyon, le conseil général et la région Rhône-Alpes. Le Village vertical a reçu les honneurs de Cécile Duflot, le 17 juin dernier. Selon l’Adess (Aménagement, développement, environnement, Santé et Sociétés) plus de 250 projets d’Habitat participatif ont vu le jour ou sont en cours de réalisation en France. En Norvège, c’est 15 % du parc de logements qui est géré par des coopératives d’habitants. Une tendance que souhaite promouvoir la ministre du Logement. Ainsi le projet de loi Alur prévoit deux nouveaux statuts juridiques pour simplifier les démarches de création d’Habitat participatif : la coopérative d’habitants et la société d’autopromotion.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Index
LogementLogement collectifHabitat participatif