Des agences immobilières condamnées pour pratiques illicites

Des agences immobilières condamnées pour pratiques illicites
Le tribunal de grande instance de Paris a condamné mardi 3 décembre des agences immobilières pour des pratiques illicites dans la location immobilière, rapporte France Info. Des pratiques reprochées notamment à l'enseigne Foncia qui concernent des manques d'information et des factures abusives. Le tribunal avait été saisi par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.

La première pratique condamnée est celle qui consiste à facturer au locataire des frais d'expédition de quittance sous l'intitulé : « service d'avis d'échéance ». Foncia devra mettre fin à cette pratique sous astreinte de 500 euros par manquement, précise France Info.

2 000 euros de dommages et intérêts pour l'enseigne Laforêt

L'enseigne Laforêt, au travers de la société Avenir gestion immobilière, a également été condamnée mardi pour deux pratiques abusives. Il s'agit de la facturation de façon systématique au locataire des frais d'état des lieux sans qu'il y ait nécessité de l'intervention d'un huissier.

Autre pratique immobilière des épinglée par le tribunal : le fait de réclamer au locataire des honoraires dans le cadre d'un forfait sans que celui-ci puisse vérifier qu'ils n'intègrent pas des prestations dont la facturation est interdite. L'enseigne immobilière devra s'acquitter d'une amende de 2 000 euros de dommages et intérêts. Une pratique d'agence immobilière qui a été également reprochée à d'autres acteurs immobiliers (BHI Immobilier, Ambroise Immobilier et Domus Immobilier).

Vous avez aimé l'article "Des agences immobilières condamnées pour pratiques illicites" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierProfessionnels immobilierAgences immobilièresActivité des agences immobilièresPrestations et services des agences immobilières