Se loger grâce au soutien de sa famille

Se loger grâce au soutien de sa famille
Difficile d'acquérir son indépendance en ces temps de crise. Or un logement à soi est le premier reflet de cette indépendance. Comment y parvenir avec des moyens limités ?

Obtenir un emprunt grâce à un apport de la famille

Avec un compte ou un plan épargne logement il est tout à fait possible de recevoir l'intégralité ou une partie des droits à prêt à taux zéro des autres membres de la famille et d'obtenir ainsi un prêt plus important.
Toutes les parties engagées doivent cependant être titulaires d'un plan ou d'un compte épargne logement détenu depuis un certain nombre d'années.
Autre moyen, pour convaincre facilement la banque de financer l'achat d'un appartement, il est recommandé de posséder un apport personnel conséquent.
Si l'emprunteur a des parents ou grands-parents ayant les moyens de lui faire une donation, il ferait mieux d'exploiter cette piste. Ces donations ne sont pas taxées jusqu'à certaines sommes.
De plus, tous les six ans, chacun des parents, grands-parents et arrières grands-parents peut renouveler le don d'argent toujours sans frais.
Le don est cependant plafonné à 156 357 €. Pour s'assurer qu'il s'agit réellement d'un don, les banques demandent une copie de la déclaration de don. ? noter que le don d'argent émanant d'une personne de moins de 65 ans fait l'objet d'une exonération fiscale de 31 271 €.
Dernière solution, le prêt en famille. Il s'agit d'emprunter l'équivalent de l'apport à la famille. L'emprunt sera constaté par la signature d'une reconnaissance de dette. Cet acte doit être manuscrit, daté et signé par les deux parties.
Doivent y être inscrits le montant du crédit immobilier, la date et les modalités de remboursement et éventuellement le montant des intérêts. 

La location avec l'appui de la famille

Avec de faibles revenus, obtenir une location n'est pas aisé à moins d'avoir une caution. ? ce propos, il est tout à fait possible de demander aux parents de se porter caution.
Cependant, les parents sont tenus de prouver leur solvabilité en présentant par exemple des justificatifs de revenus. S'ils ne font plus partie de la population active, ils auront à justifier la perception d'une bonne retraite ou d'un complément de revenus.
En cas de défaillance au niveau du paiement du loyer, la caution se substituera au locataire. Si vraiment il est impossible de trouver une caution, mais que pourtant les parents possèdent un appartement, ce dernier peut être occupé par un membre de la famille sans qu'il soit nécessaire de rédiger un bail.
Toutefois, si l'appartement est déjà en location, il y a une procédure légale à suivre pour ne pas renouveler le contrat de bail.
La loi est en effet très stricte lorsqu'il s'agit de donner congé à un locataire. Ce dernier doit être prévenu au moins six mois avant l'expiration du bail, par lettre recommandée avec accusé de réception.
Le propriétaire a le droit de reprendre le logement si c'est pour s'y installer ou pour installer un de ses ascendants ou descendants. Dans tous les cas, le motif doit être exposé dans la lettre de congé. 
Celle-ci contient également l'identité et l'adresse du futur occupant. Si une erreur est constatée sur le libellé ou que le timing n'est pas bon, le bail sera tacitement reconduit, et ce, pour trois ans.


Vous avez aimé l'article "Se loger grâce au soutien de sa famille" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierEmprunterBien emprunter