Les avantages de la SCI

Les avantages de la SCI
La SCI ou Société Civile Immobilière présente de nombreux avantages dans la gestion du patrimoine immobilier aussi bien sur le plan fiscal, que sur le plan juridique. Le point sur les différents avantages de la SCI.

La SCI pour bénéficier des différents avantages fiscaux

La SCI présente de nombreux atouts sur le plan fiscal, puisque celle-ci permet de réduire considérablement les impôts. Ainsi, dans le cas où la Société Civile Immobilière est le propriétaire d'un bien immobilier mis en location, les intérêts versés pourront être déduits du chiffre d'affaires. Par ailleurs, il faut noter que la SCI doit déclarer ses revenus ainsi que la part de perte ou de bénéfice de chaque associé. Et en cas de déficit de la SCI, celui-ci sera alors imputé sur le revenu fiscal des associés. Mais il est également possible d'utiliser les bénéfices fonciers pour compenser la dette de la Société Civile Immobilière. De plus, lors de la vente d'un immeuble appartenant à une SCI, le régime d'exonération des plus-values immobilières est exactement le même que celui des particuliers. Néanmoins, il faudra alors être propriétaire sur une période d'au moins 30 ans, pour pouvoir jouir de cette exonération.

La SCI et ses avantages successoraux

La SCI présente également quelques avantages pour la succession et facilite la transmission du patrimoine aux descendants. En effet, par l'intermédiaire de la Société Civile Immobilière, les parents peuvent verser tous les 15 ans la somme de 100 000 euros à chacun de leurs enfants, sans avoir à payer d'impôts, tandis que pour les grands-parents c'est un montant de 31 865 euros tous les 15 ans, mais à leurs petits-enfants. Qui plus est, les donations financières n'auront aucun impact sur la gestion de la SCI. Sinon, il y a aussi l'achat croisé qui vise à protéger les personnes célibataires. Pour cela, la propriété d'un bien sera décomposée en nue-propriété et en usufruit. Ainsi, il sera possible d'échanger la nue-propriété contre l'usufruit d'un autre associé.

Des avantages sur l'indivision

La SCI serait plus efficace pour la gestion d'une indivision. Ce cas se présente lorsqu'un couple marié est en séparation de biens ou pour les pacsés ayant un ou plusieurs biens ensemble. Ainsi, le statut de SCI permet au gérant de décider sur la gestion courante malgré un conflit entre les associés. D'autre part, la SCI autorise aussi les associés de racheter une partie ou l'ensemble des actions d'un associé qui rencontre des difficultés financières. Pour cela, il suffit de faire un acte sous-seing privé, avec des droits d'enregistrement de 5 %. En outre, il est à noter qu'un entrepreneur peut également créer une SCI s'il veut par exemple acheter un bien pour le louer à sa société commerciale. Cela lui permet de faciliter la transmission du bien à ses héritiers par la suite. Ses locaux seront également préservés si un redressement de la société commerciale vient à se présenter ou qu'il y a une liquidation judiciaire. Son actif social se verra également réduit et il trouvera ainsi plus vite des repreneurs.

Les Clés du Midi

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Sommaire