Consommation d'énergie des immeubles à Paris

Consommation d'énergie des immeubles à Paris
Vieillissant, le parc immobilier parisien consomme à lui seul près de 43 % de l’énergie totale utilisée sur l’ensemble du territoire français, nombreux immeubles à Paris ont une consommation d'énergie bien trop importante. Ainsi, afin d’encourager les propriétaires et les locataires franciliens à effectuer une mise aux normes de leur logement, la FNAIM Paris Ile-de-France et ?conomie d’?nergie ont mis en place la prime AFCEE.


La Prime AFCEE  pour faire baisser la consommation d'énergie de certains immeubles à Paris

Les immeubles parisiens consomment trop énergie. Ainsi, pour améliorer le parc immobilier francilien, l’?conomie d’?nergie SAS et la FNAIM Paris Ile-de-France ont instauré un système de primes qu’ils ont baptisé « Prime AFCEE ». En effet, il s’avère que la plupart des bâtiments localisés en Ile-de-France n’atteignent même pas le niveau D en ce qui concerne leur Diagnostic de Performance Energétique. C’est la première fois que des professionnels de l’immobilier lancent un dispositif régional encourageant l’économie d’énergie. Les primes accordées dépendent de l’ampleur des travaux et peuvent atteindre jusqu’à 10 % du montant total du projet, soit plus de 1 500 euros. Tous les propriétaires et locataires membres de la chambre FNAIM Paris Ile-de-France qui réalisent des travaux de rénovation peuvent bénéficier de ces primes à condition que le logement concerné soit localisé dans l’Ile-de-France et dans l’Oise.


Les immeubles parisiens trop consommateurs d'énergie, de meilleurs résultats attendus d’ici la fin 2016

Le lancement de ce dispositif devrait porter ses fruits d’ici la fin 2016. La FNAIM d’Ile-de-France pense pouvoir économiser près de 1,3 TWh Cumac d’énergie d’ici là. Cela est tout à fait réalisable s’il y a validation de 15 000 dossiers de rénovation énergétique. Il faut cependant préciser que ce dispositif ne vise pas uniquement à encourager les propriétaires des logements, mais aussi les locataires désirant baisser la consommation d'énergie de leur habitation. Par ailleurs, cette mesure correspond aussi au principal objectif du Plan Bâtiment Grenelle, à savoir, la réduction de la consommation énergétique de 38 % d’ici 2020.

D’autre part, ce programme reste avantageux tant pour les agences de la FNAIM Paris IDF que pour les Franciliens. En effet, cet organisme propose un accompagnement dans la rénovation énergétique des logements ce qui lui permet d'accomplir son rôle de conseiller immobilier. Les propriétaires, quant à eux, profiteront des meilleurs conseils sur le choix des travaux énergétiques à réaliser.


Paris, vers des immeubles moins gourmands en énergie ?

Pour avoir tous les détails concernant les conditions d’octroi de ces éco-primes, ou tout simplement vous faire conseiller sur le choix des travaux, vous pouvez vous rendre immédiatement le site www.afcee.Fr ou lamaisondelimmobilier.org. La liste des travaux éligibles et les conditions y seront accessibles, ainsi qu’un outil de simulation en ligne pour déterminer le montant de la prime en fonction de la nature et de l’ampleur des travaux.

L’inscription est gratuite et se fait en quelques clics. Par contre, il revient aux demandeurs de primes de choisir les professionnels à qui ils vont confier les travaux. Et une fois les travaux terminés, les bénéficiaires devront télécharger la facture et l’attestation de fin de travaux signée par le professionnel sur leur espace. Le dossier sera par la suite envoyé. Un chèque sera directement remis au domicile du bénéficiaire une fois son dossier validé.

Vous avez aimé l'article "Consommation d'énergie des immeubles à Paris" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


LogementEntretien logementTravaux économies énergie