Prêt immobilier moins cher avec un courtier ?

Prêt immobilier moins cher avec un courtier ?
Le courtage en crédit prend de plus en plus de place sur le marché de l’immobilier. Plus de choix car le courtier envoie le dossier de son client à plusieurs enseignes, aucune démarche car tout est pris en main, et a priori un taux plus faible eu égard au volume d’affaires. Toutefois si certains courtiers en crédit immobilier sont gratuits, d’autres facturent leurs prestations. Le jeu peut en valoir la chandelle si le service suit, c’est ce que nous montrent des données compilées par cbanque.com et lemonde.fr.
Alors ... votre prêt immobilier vous reviendra-t-il moins cher avec un courtier ?

Des taux de prêt immobilier plus avantageux chez un courtier ?

Dès lors que le monde du courtage en crédit immobilier représente environ 30 % du chiffre d’affaires d’une banque dans ce domaine, il est logique qu’il bénéficie de meilleures conditions. Un fabricant accorderait des remises à ses meilleurs distributeurs, les grandes enseignes bancaires proposent donc des taux préférentiels aux réseaux de courtiers. Pour la directrice de la communication de Meilleurtaux cité par Le Monde.fr, Maël Bernier, plus le réseau apporte un volume conséquent aux banques, plus ces dernières font des efforts. Et de parler sans hésitation de taux de base inférieur de 0,2 points à 0,3 points, par rapport à ce dont pourrait bénéficier un client en agence. A priori un emprunteur pourrait donc obtenir un prêt immobilier moins cheravec un courtier n’eût été les frais d’agence.  

Votre prêt moins cher avec un courtier ? Quels sont les frais ?

Les banques rémunèrent les courtiers de la même manière, avec une commission d’1 % sur le montant emprunté. Ce dispositif garantit une certaine éthique et conserve l’impartialité du courtier en s’assurant que le conseiller n’ira pas favoriser une enseigne plutôt qu’une autre. C’est en tout cas ce qui est dit sur le papier, la réalité peut être différente comme le montre une enquête menée par cbanque.com auprès de 10 réseaux nationaux. En premier lieu la notion d’impartialité peut être court-circuitée par un plafond de commission, pratiqué librement par les banques. Chez Immopret on rapporte des plafonds situés en moyenne à 3500 €, tandis que pour un réseau de plus grande envergure comme Empruntis on constate un plafonnement moyen des rémunérations à 3000 €. En second lieu certains réseaux se contentent de leur commission bancaire, d’autres facturent des honoraires. L’addition se situe entre 1 % et 2 % chez I&Fi Credits, et se plafonne à 950 € chez Ace et Bourse Des Crédits. Certains réseaux sont gratuits, mais le plus souvent au prix d’un accompagnement minimum. Chez vous Vousfinancer.com les honoraires du courtier se monteront à 1 % du montant de l'emprunt immobilier, mais ils sous-entendent une prise en main de A à Z. Le courtier accompagnera son client à la banque le jour de la signature du contrat, afin de s’assurer que ce qui a été promis a bien été respecté. Tout comme chez le leader du marché Cafpi, les conseillers peuvent même accompagner leurs clients chez le notaire. Il reste que ces frais d’empruntpeuvent être ajoutés à la dette selon la politique de la banque, ils doivent alors être intégrés dans le TEG (Taux Effectif Global).  

Les critères pour choisir un courtier en prêt immobilier

L’emprunteur se voit aujourd’hui proposer 2 grandes familles de solutions : un contact en ligne ou un contact physique. Généralement les courtiers en ligne ne facturent pas d’honoraires, mais se contentent d’effectuer la liaison entre les prêteurs potentiels et le demandeur. Les courtiers payants sont censés livrer une prestation d’accompagnement et de conseil. Ils sont à recommander pour les personnes suspicieuses envers banques, ou pour les dossiers difficiles comme ceux des primo accédants présentant un taux d’endettement futur au maximum autorisé de 33 %. Dans tout les cas de figure le candidat emprunteur n’a aucune démarche à effectuer, si ce n’est la réunion des nombreuses pièces justificatives exigées, quel que soit l’enseigne bancaire. Une fois la paperasserie envoyée au courtier, ce dernier s’occupe de la négociation et évite ainsi aux demandeurs de courir les rendez-vous en agence, la plupart du temps au prix de jours de congé grignotés sur les prochaines vacances. Les personnes achetant dans le but de revendre, qu’il s’agisse d’accession ou d’investissement locatif, peuvent avoir intérêt à choisir le conseil. Certaines clauses permettent de lever les pénalités de remboursement anticipé au bout d’un certain nombre d’années, précaution qui leur sera utile pour conserver leur plus-value immobilière intacte.

Vous avez aimé l'article "Prêt immobilier moins cher avec un courtier ?" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierEmprunterCourtier