Paris baisse ses prix, la région parisienne est nuancée

Paris baisse ses prix, la région parisienne est nuancée
Selon le baromètre Trouver un logement neuf.com, les studios neufs baissent de 12 % à Paris en six mois et les prix des trois-pièces sont en recul de 11 %.

La baisse des prix de l'immobilier sur Paris dans le neuf s'accentue selon le dernier baromètre Trouver un logement neuf.com. Cette tendance s'affirme sur le dernier mois mais aussi le semestre écoulé. Sur toutes les surfaces immobilières les prix sont en diminution : - 12 % pour les studios en six mois. Cette tendance baissière gagne aussi les logements de cinq-pièces et plus. Selon le baromètre, il faut compter 670 000 euros pour acquérir un trois-pièces à Paris : un recul de plus de 11 % en six mois. D'après cette photographie des prix réalisée sur une base de plus de 4 100 programmes neufs immobiliers dans la capitale et en Ile-de-France, la périphérie de la capitale est plus contrastée
.

545 000 euros pour un trois-pièces à Levallois

Hors de la capitale, le contraste entre les cités d'Ile-de-France se confirme selon l'étude. Ainsi l'une des villes franciliennes qui a le vent en poupe : Levallois-Perret (Hauts-de-Seine),  affiche un prix de plus de 545 000 € pour un trois-pièces, tout comme Issy-les-Moulineaux. Des prix qui placent ces deux villes parmi les plus chères, après Paris. Cette cartographie francilienne montre qu'une dizaine de villes proposent un prix moyen dans l'immo ancien sous la barre des 200 000 euros pour un T3. C'est le cas de Fleury-Mérogis dans l'Essonne, agglomération la mieux située du marché car il est possible d'y trouver un trois-pièces pour seulement 163 000 € (budget moyen). Stains, en Seine-Saint-Denis et Meaux en Seine-et-Marne offrent également des prix attractifs, en dessous de 200 000 euros pour un T3.


L'Ile-de-France contrastée

Sur 56 villes de la région parisienne étudiées par le baromètre, une parité se révèle entre la chute et la hausse des prix. 26 villes sont à la baisse, contre 30 affichant un prix immobilier en augmentation. Parmi les 15 villes comptant le plus de programmes neufs en commercialisation, l'étude dévoile cependant une amplification de la baisse. Sur 6 villes qui se trouvent actuellement à la baisse, 5 d'entre elles avaient déjà amorcé une décrue au dernier semestre.

Vous avez aimé l'article "Paris baisse ses prix, la région parisienne est nuancée" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufBaisse prix Neuf