Conseils pour installer une piscine

Conseils pour installer une piscine
Vous rêvez d'une piscine pour cet été mais vous ne savez comment vous y prendre pour installer votre piscine ? Suivez ces quelques conseils afin que votre rêve d'aménagement extérieur ne se transforme en cauchemar.

Si le rêve de nombre de Français est de devenir propriétaire d'une maison avec jardin, on pourrait ajouter sans trop se tromper : avec une piscine, si possible. A l'approche du l'été, rien de mieux qu'un bassin pour se ressourcer dans sa maison. Mais celui-ci peut vite s'avérer une source de contraintes en l'absence de toute précaution, soit dans son installation, soit dans son entretien.

Avant de penser à entretenir votre piscine, voici des conseils pour l'installer

La première exigence concerne l'aménagement de son terrain. Ainsi l'aménagement de votre piscine doit s'adapter harmonieusement à la configuration de votre propriété. Dès lors le choix de la forme, tout autant que de la technique de construction sont particulièrement importants.

Une déclaration de travaux doit être faite pour une piscine à partir de 10 m2. Quant aux bassins qui excèdent les 100 m2, il est nécessaire d'obtenir un permis de construire. C'est généralement le professionnel qui s'occupe de ces démarches. Il est préférable de s'informer sur les règles d'urbanisme de sa commune et le cas échéant du règlement qui s'impose à votre lotissement. Cela peut être important pour connaître les conventions qui s'imposent en matière par exemple de hauteur maximale pour un abri de piscine.

Mal installée ou mal conçue, une piscine peut se transformer en réservoir d'algues, générer des fuites d'eau ou des problèmes de filtration. Même si vous choisissez l'option la plus simple de la piscine hors-sol, il est préférable de faire appel à un spécialiste pour l'installer. Celui-ci offre, en même temps que ses compétences, une attestation d'assurance décennale ainsi que l'assurance de responsabilité civile professionnelle qui permet de couvrir les risques sur le chantier.

Quels sont les différents types de piscines ?

La piscine en kit peut s'installer seule et ne nécessite pas de travaux préalables. La piscine monocoque est constituée d'une coque en polyester. Si vous êtes très pressé, ce modèle vous conviendra parfaitement car sa mise en place est plus rapide que la piscine sur-mesure. Par contre des travaux de terrassement préalables sont nécessaires mais aussi l'intervention d'un professionnel pour son installation. La coque de la piscine n'est pas éternelle et peut poser des problèmes de fissures dans le temps. La piscine maçonnée offre quant à elle le luxe de prendre la forme que le constructeur vous proposera ou celle dont vous rêvez. Elle consiste dans le coulage de béton dans une structure armée.

Le revêtement le plus classique d'une piscine consiste dans un liner. Il arrive que cette pellicule en PVC vieillisse mal, plisse, se décolle et qu'elle s'abîme par endroits. Le revêtement peut être à l'origine d'une fuite d'eau dans le bassin. Il faut donc l'entretenir avec soin et éviter tout ce qui pourrait le percer. Le choix d'un autre revêtement, comme le carrelage par exemple, est conseillé si l'on souhaite que sa piscine dure le plus longtemps possible.

Installer une piscine mais quel bassin choisir ?

Les prix des piscines varient selon leur construction. On trouve des piscines hors-sol à partir de 1 000 euros. Pour une piscine en kit montée par vos soins, comptez entre 1 000 et 10 000 euros. Une piscine enterrée exige, en entrée de gamme, un budget d'au moins 10 000 euros.

Bassin familial pour les jeux de ballon, couloir de nage pour les sportifs, a fond progressif pour les enfants : la piscine change selon ses désirs. Son emplacement est en tout état de cause primordial pour l'aménagement de sa maison. Il est préférable de faire construire son bassin sur la partie sud de sa propriété, forcément la plus ensoleillée.

On peut opter pour une orientation qui permettra également de bénéficier d'un peu d'ombre le matin ou en fin d'après-midi. On choisira de placer la piscine sur la partie de son terrain la moins exposée aux regards du voisinage. Enfin l'endroit le plus venté va nécessiter un nettoyage plus important de sa piscine, du fait de la poussière et des végétaux qui s'y déposent.

Dernier conseil pour finaliser l'installation de votre piscine : sécuriser sa piscine

Le propriétaire d'une piscine enterrée a l'obligation de la sécuriser. Quatre moyens de protection du bassin s'offrent à lui : la barrière, la bâche, l'alarme ou encore l'abri. Cette dernière solution est la plus onéreuse mais elle peut permettre de profiter de sa piscine plus longtemps car l'eau se refroidit (et se salit) moins vite sous abri. Chacun de ces dispositifs de sécurité possède ses avantages et inconvénients. L'alarme est celui qui coûte le moins cher mais son efficacité exige la présence du propriétaire dans sa maison.

Pour pouvoir paresser de longues heures au bord de sa piscine, on doit passer aussi quelque temps à la nettoyer. Le choix du mode d'entretien de sa piscine et donc de son système de filtration est primordial. Que ce soit par le sable, par le sel ou tout autre procédé, la filtration doit être à la fois robuste et simple d'utilisation.

L'entretien de sa piscine est indispensable pour conserver une eau claire. Cet entretien exige un nettoyage du système de filtration, outre la surveillance de la qualité de l'eau, en intégrant si besoin des pastilles de chlore. En complément de la nécessaire épuisette ou du balai, un aspirateur est indispensable au nettoyage de sa piscine. On peut brancher celui-ci sur le système de filtration de sa piscine ou faire l'achat d'un robot.

Vous avez aimé l'article "Conseils pour installer une piscine" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


AménagementAménagement extérieurPiscineEntretenir piscine