Conseils pour décrocher son crédit immobilier

Conseils pour décrocher son crédit immobilier
Les taux de crédit n’ont jamais été aussi bas, depuis la fin des années 40. Les taux d’emprunt immobilier se sont établis au mois de mai à 2,85 % en moyenne (hors assurances). Un taux de 2,98 % pour le neuf et de 2,85 % pour l’ancien, selon les chiffres de Crédit Logement/CSA.

Ces conditions exceptionnelles du crédit immobilier ne se représenteront pas de sitôt, même si les spécialistes, tel le courtier Empruntis, ne prévoit pas de hausse des taux dans les mois prochains.

Pour autant les banques ont durci les conditions pour un octroi de crédit immobilier, ne prenant que les dossiers les plus solides. La règle du taux d’endettement de 33 % est scrupuleusement respectée pour délivrer un prêt immobilier, alors que « les banques ont pu se montrer complaisantes par le passé », note Estelle Laurent, responsable communication de Credixia. Pour calculer la capacité d’endettement, les banques prennent en compte le salaire net.

Le pouvoir d’achat immobilier ne se serait donc pas amélioré, selon certains observateurs. C’est l’avis de Jacques Daboudet, PDG du réseau de mandataires immobiliers Capifrance qui estime que « le pouvoir d’achat des accédants a diminué malgré la baisse des prix de l’immobilier ».

En l’absence d’un prêt à taux zéro dans l’ancien, la négociation d’un prêt immobilier peut être épineuse pour les primo-accédants. Mais s’ils disposent d’un bon dossier, ces emprunteurs peuvent aussi être courtisés par les établissements bancaires en quête de nouveaux clients.

Négocier son crédit immobilier auprès des banques


Si l’on a une bonne situation professionnelle, si son compte courant est toujours dans le vert et que l’on sait épargner, bien emprunter est dans ce cas plus facile car il est possible de négocier auprès des banques. « Un très bon dossier peut espérer obtenir 2,50 % sur 20 ans et 2,75 % sur 25 ans », assure Empruntis.

Pour être sûr de décrocher son prêt immobilier, il faut disposer d’un apport qui permet de payer les frais de notaire et de dossier. « De moins en moins de banques acceptent de financer les dossiers de prêt en 110 %, sans apport personnel », explique Estelle Laurent.

La nature du projet immobilier a une importance capitale, après la capacité d’emprunt. L’achat par exemple d’un local commercial dans un secteur qui n’a pas le vent en poupe peut refroidir les banques.

Plus le marché immobilier est dynamique plus les chances de revendre son bien immobilier rapidement et à un bon prix sont élevées. Si l’on n’y pense pas forcément lors de son achat immobilier « votre banque, elle, a de grande chance d’y faire attention », remarque la responsable communication de Credixia.

Vous avez aimé l'article "Conseils pour décrocher son crédit immobilier" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierEmprunterBien emprunter