5 points essentiels sur l?assurance emprunteur d?un crédit immobilier

5 points essentiels sur l?assurance emprunteur d?un crédit immobilier
Ne disposant pas des moyens financiers nécessaires, nombreuses personnes doivent contracter un crédit immobilier pour réaliser leur projet de construction ou d'achat de maison. Difficile cependant de dissocier le crédit immobilier de l'assurance emprunteur. Suivez le guide !

Le type de contrat et la durée de la détention du bien

Indissociable du crédit immobilier, l'assurance emprunteur est l'un des moyens sûrs pour l'entreprise prêteuse de s'assurer le remboursement du prêt contracté par l'emprunteur en cas d'invalidité, de maladie ou de décès de celui-ci. Par ailleurs,  ce type d'assurance, c'est aussi la garantie pour l'emprunteur que la compagnie d'assurance va prendre en charge dans sa totalité, le payement des échéances qui restent, dans uniquement les cas cités dessus. Le premier point à tenir compte dans l'assurance emprunteur est les types de contrat proposés par les établissements financiers. Depuis la loi Lagarde n° 2010-737 du 1er juillet 2009, il y a 2 types de contrat d'assurance emprunteur : le contrat collectif et le contrat emprunteur individuel. Si c'est pour un contrat collectif, ce sera à l'établissement financier de proposer la ou les compagnies d'assurance où sera souscrite l'assurance. Par contre, avec un contrat emprunteur individuel, c'est à l'emprunteur de choisir la compagnie d'assurance qui lui convient. Pour réduire le coût de l'assurance emprunteur, il est donc conseillé de bien comparer les tarifs proposés chez les compagnies d'assurances et opter ainsi pour l'offre la plus intéressante, entre un contrat emprunteur individuel et un collectif. Le deuxième point à considérer est la durée de la détention du bien, particulièrement pour les primo-accédants. En effet, pour cette catégorie d'acheteur, la détention du bien immobilier ne dépasse que très rarement les 10 ans. C'est pour cela qu'il faut bien se renseigner sur les primes d'assurances des premières années.

Le coût, la constitution du dossier et les centres médicaux

Le troisième point à prendre en considération et non des moindres, est le coût de l'assurance emprunteur. Généralement, l'on a toujours tendance à se tourner vers les offres les moins chères, sans réellement tenir compte des « non-garanties » qui ne sont pas couvertes par l'assurance emprunteur. En effet, le décès, l'incapacité ou encore l'invalidité sont assurés d'être pris en charge par ce type d'assurance. Il se peut cependant que ce ne soit pas le cas pour les maladies dites non-objectivables dont les maladies du dos comme la sciatique, l'hernie discale, ou encore des pathologies psychiques. D'où l'importance de bien lire les garanties et les exclusions dans le contrat d'assurance avant de signer. Mais il est aussi important de faire la distinction entre assurance indemnitaire et forfaitaire. En cas de perte d'emploi par exemple, la première est seulement un complément de perte de revenus, tandis que la seconde est une somme forfaitaire allouée par l'assureur. En résumé donc, pour une bonne couverture en matière d'assurance emprunteur, l'assuré sera sans doute emmené à payer un tarif légèrement plus élevé. Le quatrième point est la constitution du dossier. Dès le moment ou votre projet immobilier prend forme,  n'attendez pas que votre crédit immobilier soit accordé pour préparer votre dossier d'assurance. Le cinquième et dernier point concernera la déclaration de santé et le questionnaire médical. Tant que possible, privilégiez les centres médicaux agrées par votre compagnie d'assurance.

Vous avez aimé l'article "5 points essentiels sur l?assurance emprunteur d?un crédit immobilier" ? Partagez le.

Les réactions

user lesclesdumidi
Par pierre - le 17 avril 2012 - 18:41:27
Un jeune de moins de 40 ans trouvera quasiment toujours à la fois plus de garanties dans un contrat alternatif d'assurance emprunteur que dans un contrat bancaire d'assurance emprunteur souvent réduit à de l'indemnitaire, sachant que les 2 types de contrats contrats sont toujours des contrats collectifs à adhésion individuelle.
N'hésitez donc pas à choisir des garanties élevées, vous serez surpris de découvrir que souvent le prix est en plus moindre.
Utilisez le comparateur de garanties disponible sur le site Aeras géré par l'Etat ou aller directement sur .
Effectivement mieux vaut se servir soit même, on sera attaché à ses propres intérêts : la qualité des garanties et le prix, car la banque sera plus attaché à son intérêt direct, la marge dégagée par le produit. C'est ce qu'annoncait déjà UFC en 2007 quand il annoncait que ce petit produit garantie emprunteur rapportait la bagatelle de 2,5Md€ aux banques chaque année. Cà fait pas mal par foyer emprunteur 500€ par an.
L'optimisation de son crédit passe souvent et d'abord par la capacité à choisir son assurance emprunteur. L'impact peut facilement atteindre 0,5 point de taux de prêt pour un jeune couple emprunteur, de quoi se donner l'énergie de traverser la rue pour aller chercher une banque plus respectueuse de la liberté de choix du consommateur que la loi lagrde lui a accordé.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


Credit immobilierAssurance crédit immobilierChoisir assurance crédit