Bon nombre d'étudiants galèrent pour dénicher un logement

Bon nombre d'étudiants galèrent pour dénicher un logement
En vue de la rentrée universitaire 2012/2013, environ 65 % des jeunes Français quittent le foyer familial pour vivre seuls. L'an dernier, une grande majorité des étudiants se plaignaient des difficultés rencontrées pour se loger. Cette année, les mêmes problèmes vont se reproduire à cause du nombre insuffisant de logements étudiants. Pour éviter de trop souffrir lors de la recherche d'un logement, il est possible de recourir à quelques conseils.

Raisons des difficultés de recherche de logement étudiant

Le manque d'infrastructures destinées au logement étudiant, bien évidemment, constitue une des raisons principales. Pour 1,4 million d'étudiants, les cités universitaires proposent uniquement 150.000 places soit 11 % des logements nécessaires. Ceux qui ne peuvent bénéficier des logements mis à leur disposition par l'?tat sont alors obligés de chercher ailleurs. Pourtant, seulement 13 % des logements sont disponibles dans les résidences étudiantes privées et la part de marché immobilier susceptible de convenir pour un logement étudiant (studios, chambres, appartements...) ne constitue que 29 %. Les étudiants n'ayant d'autres choix que d'opter pour une location de studio ou de chambre sont par ailleurs confrontés à la cherté du loyer et notamment à l'obtention difficile d'un bail. Les loyers dans la capitale sont les plus chers, en moyenne ils vont de 630 à 700 euros par mois contre 425 à 440 euros dans d'autres villes. Certes, des projets de construction de logement étudiant existent, mais se heurtent le plus souvent aux mécontentements des habitants du quartier. Comme à Dijon en ce moment, un collectif du quartier est mis en place et lance une pétition contre la construction d'un immeuble de 14 m, destiné à loger des étudiants. Les résidents sont contre la hauteur du bâtiment, ils craignent aussi d'éventuels bouleversements radicaux que le quartier risque de subir (problèmes de stationnement, de bruits, la baisse des prix de l'immobilier dans les environs...).

Quelques conseils pour se loger

Tout le monde n'a pas la chance de rester encore chez ses parents après l'obtention du bac pourtant les places dans les cités universitaires sont limitées. ?tant donné que les bénéficiaires de ces logements doivent remplir des critères favorables, présenter son dossier sans tarder est alors conseillé. Il s'agit du DES ou dossier social étudiant à déposer auprès des services du CROUS sans faute avant le 30 avril. En ce qui concerne les résidences étudiantes privées très appréciées en raison d'une vie en communauté plaisante, il ne faut pas attendre pour s'occuper du dossier de réservation. Chaque année, les responsables y traitent plus de demandes qu'il y ait de places disponibles. En cas de confirmation reçue d'attribution de toutes les places, il est recommandé de relancer régulièrement, car fréquemment des places se libèrent peu avant les débuts des cours. Pour bénéficier par contre d'un loyer relativement abordable en région parisienne, il reste l'option de vivre dans les communes de plus de trois cent mille habitants. En s'écartant de Paris, il est possible de trouver un logement étudiant loué mensuellement à environ 515 euros. La colocation demeure par contre la meilleure alternative pour supporter un loyer cher.

Vous avez aimé l'article "Bon nombre d'étudiants galèrent pour dénicher un logement" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


LogementLe logement pour les étudiants