Vers une réforme des professions immobilières

Vers une réforme des professions immobilières
De nombreuses réformes sont prévues dans le cadre du projet de loi logement et urbanisme notamment en ce qui concerne les professions immobilières. Une révision de la loi Hoguet est alors attendue par de nombreux professionnels.


Le projet de loi logement et urbanisme inclut quelques réformes importantes sur les professions immobilières telles que l'agent immobilier ou encore l'administrateur de biens. Des réformes qui visent notamment à rendre ces activités plus professionnelles et leur donner une meilleure image. Actuellement, les cartes professionnelles ne sont obligatoires que pour les agents immobiliers. L'objectif est aussi de fournir des prestations de qualité aux consommateurs immobiliers. Mais pour cela, une révision de la loi Hoguet est incontournable. Celle-ci est la seule loi qui régit l'activité de l'agent immobilier depuis 1970. Ainsi, il est normal que cette loi ne réponde plus aux besoins des consommateurs qui ont beaucoup évolué. En outre, la ministre du Logement propose de mettre en place un conseil supérieur de la gestion immobilière. Celui-ci aura par la suite la mission de définir les règles de formation et de garantir les bonnes pratiques. L'organisme exigera que tous les professionnels suivent une formation minimale.

Des Français qui demandent plus de compétences

Afin de connaître les besoins des Français dans le domaine du conseil immobilier, le réseau immobilier Guy Hoquet a mené un sondage. D'après les résultats de cette étude, malgré le développement du marché immobilier en ligne, les Français recherchent avant tout des agents immobiliers compétents. Les consommateurs souhaitent que ces derniers aient une parfaite maîtrise du marché local. En outre, les honoraires réduits et la sécurisation de l'achat sont aussi des critères que les Français regardent avant de choisir une agence immobilière. Par ailleurs, cette étude révèle que près d'un Français sur deux, soit 46 %, ont recours aux vitrines des agences pour s'informer. Les journaux de petites annonces et les sites internet ne sont respectivement utilisés que par 41 % et 37 % des Français. On peut aussi constater une montée des sites d'annonces entre particuliers. Ce serait 36 % des sondés qui utilisent ces derniers pour recueillir des informations dans le cadre d'un projet immobilier.

Un agent immobilier avant tout

Toujours d'après le sondage de Guy Hoquet l'Immobilier, 41 % des interrogés préfèrent confier leur vente de bien aux agences immobilières. Par contre, pour l'achat d'un bien, ce sont 38 % des sondés qui privilégient l'agence immobilière pour trouver un bien répondant à leur demande. D'autre part, 42 % des Français concluent leurs opérations immobilières directement auprès d'un point de vente physique. Selon le directeur général de Guy Hoquet, Frédéric Monssu, les points de vente physique ont encore de l'avenir. Le réseau immobilier s'est déclaré partisan d'une réforme de la loi Hoguet, estimant que les consommateurs ont davantage besoin de garanties. Le réseau propose ainsi que tous les types de métier dans le domaine de l'immobilier soient détenteurs d'une carte professionnelle. Une instance de régulation sera également utile afin de définir les sanctions pour ceux qui ne respectent pas les règles.  



Vous avez aimé l'article "Vers une réforme des professions immobilières" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.


ImmobilierProfessionnels immobilierAgences immobilièresActivité des agences immobilièresPrestations et services des agences immobilières