La baisse des prix s'est amorcée dans le neuf

La baisse des prix s'est amorcée dans le neuf
En France, la Fédération française du bâtiment ne parlera pas d’une explosion d’une bulle immobilière bien que les prix dans le neuf vont connaître une baisse très importante pour les trimestres à venir.

Une tendance à la baisse et un non-éclatement de la bulle immobilière

Une nouvelle qui fera le bonheur de ceux qui envisagent depuis un certain temps de faire une acquisition d’un bien immobilier, puisque les prix vont enfin reculer en France. D’après la Fédération Française du Bâtiment, les prix vont connaître une baisse importante pour les trimestres à venir, dans le neuf. Cependant, il n’est pas question d’explosion de bulle immobilière comme ce qui s’est passé en Espagne ou encore aux ?tats-Unis. Il s’agit d’une première, si les prix de l’immobillier ont su résister à la baisse des ventes et le recul des mises en chantier depuis 2010. En outre, l’hypothèse de l’éclatement d’une bulle immobilière est aussi écartée par le fait que plusieurs vendeurs ne sont pas encore prêts à faire descendre leurs prix. Ces derniers sont même prêts à attendre plusieurs mois pour trouver un bon acheteur. D’autre part, le besoin en logements au nombre de 500 000 par an permet également d’éviter l’explosion de la bulle immobilière.

Une baisse de prix à Toulouse

Le recul des prix se constate un peu partout en France. Toulouse fait toutefois partie des villes qui connaîtront une baisse plus significative. Les prix y ont baissé jusqu’à -10,26 % dans le neuf. Selon Trouver-un-logement-neuf.com, ce repli peut s’expliquer par la mise en vente de plusieurs programmes neufs à Toulouse. La concurrence y est alors dure. Tout cela a entraîné la chute des prix de l’immobilier dans la ville. Parmi les dix villes ayant fait l’objet d’étude du site internet, Toulouse se place à la première place des villes au plus bas prix. Contrairement à Toulouse, les prix à Paris connaissent une hausse de 2,46 % au mois de mars dernier. Par contre, on pouvait y constater un recul de 2,6 % sur six mois. Cela mène à la conclusion que les prix se stabilisent notamment dans les plus grandes villes françaises.

Le marché des appartements neufs


Trouver-un-logement-neuf.com a également fait une étude sur le marché des appartements à Nantes et à Marseille. Dans la première ville, les prix du neuf ont reculé de 4,12 % pour les T2 et T3 depuis le mois d’octobre 2012. Par contre, les surfaces de plus de 5 pièces connaissent une chute beaucoup plus importante, de 8 %. Les 5 pièces se négocient actuellement à 485 000 euros. Seuls les studios et les T1 résistent, avec une hausse de 1,61 % en un mois et qui se vendent en moyenne à 126 000 euros. En ce qui concerne le marché de l’appartement neuf à Marseille, le recul des prix ne fait pas exception et concerne tous les types d’appartement. Ainsi, en six mois, le prix du T2 recule de 14,2 % ramenant les prix à 151 000 euros. Mais la chute des prix concerne surtout les T5 avec – 35,11 %, ces derniers se vendent actuellement à 425 000 euros alors que les prix d’un cinq pièces étaient encore à 655 000 euros six mois auparavant.


Vous avez aimé l'article "La baisse des prix s'est amorcée dans le neuf" ? Partagez le.

Les news de l'immobilier en direct

> Créez votre alerte mail et recevez immédiatement les derniers articles des Cles du Midi dès qu'ils seront publiés sur le site.

Prix immobilierPrix immobilier NeufBaisse prix Neuf