Acheter un bien immobilier

Acheter dans l'ancien son bien immobilier

Acheter un bien immobilier nécessite tout d’abord de choisir entre l’ancien et le neuf. Réaliser son achat dans l'immobilier ancien permet d’avoir un choix plus large. Les prix dans l’immobilier ancien sont aussi plus intéressants que dans le neuf. Par contre l’achat d’un logement neuf est à l’heure actuelle soutenu par une aide d’Etat, le prêt à taux zéro, soumis à des conditions de ressources. Le PTZ vient toutefois d’être élargi à nouveau à l’ancien pour la rénovation de biens situés dans les bourgs de secteurs ruraux. Dans tous les cas l’acheteur doit, pour finaliser son projet, rentrer dans une phase de transaction immobilière.

Comment acheter un bien immobilier neuf

Plus cher que dans l’ancien, l’achat immobilier neufexige un investissement important. Le choix de biens est limité et circonscrit à certains secteurs. Cependant dans certaines zones géographiques où la demande est en baisse, des promoteurs peuvent proposer des prix attractifs. L’un des avantages de l’achat dans le neuf est de pouvoir bénéficier d’un logement très performant sur le plan énergétique, dans les règles de la RT 2012. Celle-ci exige une consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne.

Déménagement: carton de déménagement et conseils pour déménager sereinement

L’achat immobilier est nécessairement suivi de la préparation par les nouveaux propriétaires de leur emménagement. Déménager est une tâche lourde qu’il est possible d’alléger grâce à une bonne organisation. Il faut commencer par emballer les objets superflus pour ne pas avoir à mettre en carton toutes ses affaires le dernier week-end avant son déménagement. Que l’on fasse appel à un déménageur professionnel ou que l’on se débrouille seul, il faut évaluer le nombre de mètres cubes à transporter pour connaître le coût et le temps de la phase de manutention.

Visiter un bien immobilier : les questions à poser

La visite d’un bien immobilier doit être précise et rigoureuse et ne pas se limiter à l’agrément que l’on trouve à un logement. Il faut non seulement que le bien immobilier plaise, mais aussi qu’il ne présente pas de défauts majeurs sous peine de rencontrer après son emménagement des mauvaises surprises. Il ne faut pas hésiter à poser des questions au propriétaire, même si l’agent immobilier se charge de faire visiter le bien immobilier, sur le voisinage et le bien en lui-même : orientation des pièces principales, consommation énergétique, fonctionnement des équipements et leur date d’installation.

Ventes aux enchères immobilières judiciaires

Acheter un bien immobilier aux enchères peut être intéressant car ce type de vente permet parfois de faire une transaction à un prix très attractif. Acheter aux enchères nécessite néanmoins une certaine organisation : disposer d’une somme d’argent pour fournir un chèque de consignation, restitué si l’on n’a pas remporté les enchères, et de temps pour visiter le bien avant la vente. Plusieurs types de ventes aux enchères sont proposées : par les notaires, les Domaines et les tribunaux de grande instance. Outre une éventuelle décote du bien immobilier, l’acheteur d'enchères immobilières a l’avantage de réaliser une transaction rapide.

Bien immobilier en Viager occupé ou libre?

Acheter un bien immobilier en viager peut être une option intéressante, surtout dans le cas d’un viager libre. En effet, l’achat en viager permet de bénéficier d’un prix attractif et de ne pas verser la totalité du prix de vente le jour de l’achat. Le principe du viager repose sur une rente viagère et un bouquet. L’acheteur, le débirentier, s’engage à verser périodiquement une rente durant toute la vie du vendeur, le crédirentier. Au moment de la signature de l’acte de vente, le débirentier peut régler une partie de la vente, ce que l’on nomme le bouquet. Cette somme est déduite du montant de la rente. Plus le bouquet est élevé, moins le montant de la rente est élevé.

Tou savoir sur la Résidence secondaire , taxes impots et plus values

Acheter une résidence secondaire peut être un bon investissement. En effet, celui-ci permet de réaliser un placement tout un bénéficiant d’un lieu de vacances. Les prix peuvent être intéressants dans certaines régions de l’Hexagone ou de nombreux biens sont à vendre, ce qui fait baisser leur cote. Par contre le littoral français reste très prisé, notamment les biens situés sur le front de mer. Il faut néanmoins ne pas occulter le fait qu’en cas de revente la taxe sur les plus-values s’impose. Celle-ci est de 34,5 % dont 15,5 % de prélèvements sociaux. La durée d’exonération des plus-values immobilières est de 22 ans de détention du bien.

Tout savoir sur le foncier: revenus fonciers et déclaration

Il est parfois difficile de faire la déclaration de ses revenus fonciers. En effet, il faut déterminer le régime fiscal approprié à sa situation. Dans le cas d’un investissement immobilier locatif, le régime fiscal est déterminé en premier lieu par le montant des loyers perçus. Si ceux-ci dépassent le seuil des 15 000 euros par an, le régime réel s’impose. Celui-ci implique le calcul des revenus fonciers imposables. Il faut faire la différence entre le montant des loyers et les frais et charges. Le micro-foncier s’applique si les revenus annuels bruts n’excèdent pas 15 000 euros.

Les Primo-accédants et l'immobilier

Acheter un bien immobilier en primo-accession peut s’avérer une transaction délicate pour les foyers à faible revenu. En effet, à l’inverse des secondo-accédants, ils ne disposent pas d’un apport important procuré par la vente d’un bien immobilier. Pour autant, les primo-accédants qui possèdent des revenus confortables sont loin d’être dédaignés par les banques car ils constituent un profil intéressant du fait de perspectives telles qu’une évolution de carrière ou l’investissement dans différents produits bancaires.

Un bien immobilier en copropriété : appartement et maison

Acheter un bien immobilier en copropriété implique le plus souvent le paiement de frais de syndic pour sa gestion. La loi Alur du 24 mars 2014 exige l’établissement par le vendeur d’un lot en copropriété d’un dossier complet destiné à l’acheteur. Une quinzaine de pièces doivent être annexées à l’avant-contrat. Le délai de rétractation de l’acheteur ne court qu’à partir du moment où il dispose de toutes les pièces. Parmi celles-ci figurent le règlement de copropriété, l’état descriptif de division et les procès-verbaux des assemblées générales de copropriétaires.

Pouvoir d'achat immobilier

Le pouvoir d'achat immobilier dépend en premier lieu des prix au mètre carré. Ceux-ci varient considérablement d’une région et d’une ville à une autre. Mais le clivage immobilier principal en France est celui qui sépare Paris et la province. Le pouvoir d’achat immobilier est donc une variable à laquelle s’ajoute celle des taux de crédit immobilier. Historiquement attractifs en 2014, la baisse des taux d'emprunt immobilier permet aux acquéreurs de revoir à la hausse leurs prétentions d’achat. Le pouvoir d’achat, lorsqu’il s’améliore, peut permettre la réalisation d’un projet immobilier qui était jusque-là ajourné, faute de pouvoir être financé. En effet les banques, elles, examinent la capacité d’emprunt pour octroyer un crédit immobilier. L'évolution du pouvoir d'achat en France en général et l'évolution du pouvoir d'achat immobilier en particulier sont ainsi des variables cruciables et des composantes essentielles de la vitalité économique générale et individuelle.

Articles connexes :

ImmobilierTransaction immobiliere › Achat immobilier