Frais de location: les frais d'agence pour le locataire

Louer un logement par l’intermédiaire d’une agence immobilière exige le paiement d’honoraires de location. La loi Alur du 24 mars 2014 instaure de nouvelles règles à propos de la location immobilière et de ses frais. Un décret est paru au journal officiel le 6 août dernier, plafonnant les honoraires qu’une agence immobilière peut demander au locataire lors de la signature du bail. Cette mesure est prise en application de la loi Alur pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové du 24 mars 2014. Le texte prévoit que les frais de dossier ne pourront dépasser un montant par mètre carré de surface habitable louée. Trois montants seront fixés pour trois zones différentes de l’Hexagone : Paris et sa petite couronne, les grandes villes et tous les autres secteurs. L’état des lieux, une prestation qui était jusque-là gratuite devient payante.
Location : les honoraires d’agences plafonnés pour les locataires

Location : les honoraires d’agences plafonnés pour les locataires

Le décret d’application des honoraires de location de la loi Alur vient d’entrer en vigueur. Il fixe un plafond de montant des honoraires à 12 €/m2 maximum pour Paris et les villes de la petite couronne, 10 €/m2 pour les 28 agglomérations où s’applique la taxe sur les logements vacants et 8 €/m2 en zone dite « détendue », c’est-à-dire l’ensemble du territoire.
Honoraires de location : la Fnaim demande entre 12 et 16 euros

Honoraires de location : la Fnaim demande entre 12 et 16 euros

Quelques jours avant la parution du décret d’application de la loi Alur sur les honoraires de location, des chiffres circulent sur leur montant. Trois zones ont été déterminées pour ces honoraires d’agences : Paris et l’Ouest parisien, 28 grandes agglomérations en zones tendues et le reste du territoire. La Fnaim demande un barème de 16 €/m2 pour la première zone, 14 € pour la seconde et 12 € pour la troisième.
Frais de location : pas de montant fixé selon la Fnaim

Frais de location : pas de montant fixé selon la Fnaim

La loi Alur votée au Parlement prévoit la réglementation des honoraires de location des agences immobilières. La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) annonce qu’à ce jour « aucun montant n’est encore fixé » concernant ces honoraires qui sont à l’étude dans le cadre de l’élaboration du décret d’application.
Jeudi Noir réclame une réduction des frais demandés aux locataires

Jeudi Noir réclame une réduction des frais demandés aux locataires

Le collectif Jeudi Noir entend s’opposer aux frais de location demandés aux locataires par les agences immobilières. Il lance son appel : « 0 euros pour les agences Immo », à la veille de l’examen en seconde lecture par les députés de la loi Alur de Cécile Duflot, jeudi 14 janvier.
Jeudi Noir dénonce les frais d’agences immobilières

Jeudi Noir dénonce les frais d’agences immobilières

Le collectif Jeudi Noir a occupé, mercredi 12 juin, le siège de la Fédération nationale de l’immobilier à Paris. Une occupation brève des locaux de la Fnaim pour contester les frais d’agences immobilières que doivent payer les locataires.
Les vendeurs de listes, dénoncés une nouvelle fois

Les vendeurs de listes, dénoncés une nouvelle fois

Comme chaque année, en période de rentrée universitaire, les marchands de liste de locations d’appartements sont dénoncés par l’association UFC-Que Choisir. L’association a menée sa propre enquête dans des villes universitaires. Le résultat est éloquent, certains sont tout simplement hors la loi, ne respectent pas ou même ne demandent pas les critères de recherche des étudiants, et les biens proposés ne correspondent pas et sont très peu nombreux. L’UFC –Que Choisir a porté plainte contre 13 enseignes pour pratiques commerciales trompeuses et demande au Législateur d’encadrer de manière plus strict ces vendeurs de liste.

Articles connexes :

ImmobilierTransaction immobiliereLocation immobiliere › Frais location