Revenus locatifs: déclaration et obligations

De quelle manière déclarer ses revenus locatifs ? Un bailleur doit faire porter sur le formulaire de déclaration de revenus l’ensemble de ses revenus locatifs. Les loyers provenant de la location vide doivent être indiqués au titre de revenus fonciers et ceux qui sont issus de la location meublée sont déclarés au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Les revenus d’une location vide peuvent être les loyers d’une habitation, la location de parking, ou encore de locaux à usage commercial ou industriel. Si un bailleur loue à la fois un logement vide et un meublé, il doit faire la distinction des loyers au regard de la fiscalité immobilière. Les revenus fonciers s’ajoutent aux autres revenus, par exemple les salaires et pensions qui forment le revenu global soumis à l’impôt.
Pourquoi et comment investir dans une SCPI de rendement?

Pourquoi et comment investir dans une SCPI de rendement?

Les SCPI de rendement permettent de regrouper les placements de plusieurs investisseurs afin d'investir dans un parc immobilier, principalement de l'immobilier professionnel à savoir des bureaux, commerces, etc...Ce sont des placements peu contraignants et très rentables en revenus locatifs ce qui attire de nombreux investisseurs immobiliers.
Les critères pour investir dans l’immobilier

Les critères pour investir dans l’immobilier

Un travail d'analyse du site LeMonde.fr permet de déterminer 8 villes où il fait bon un investir dans l'immobilier. Les critères retenus sont autant la démographie que le dynamisme économique des métropoles.
Imposition des loyers : l'intérêt du micro-foncier

Imposition des loyers : l'intérêt du micro-foncier

L’avantage du choix du micro-foncier pour un propriétaire de bien en location est de n’être imposé que sur 70 % des loyers, peu importe le montant des charges. Si celles-ci représentent plus de 30 % des loyers, il est préférable d’opter pour le régime réel.
Bic : les revenus de la location meublée

Bic : les revenus de la location meublée

Les revenus obtenus par la location d’un bien immobilier meublé sont imposés dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Cela reste valable pour tout type de bien, que celui-ci serve de résidence principale ou secondaire au locataire. Ainsi, les gîtes, les chambres d’hôtes et les locations saisonnières sont aussi concernés. Dans le cas où les revenus sont inférieurs à 32 600 euros par an, il est possible de choisir le régime d’imposition simplifié micro-BIC.

Articles connexes :

ImmobilierFiscalité › Revenus locatifs