L'immobilier en Europe

Immobilier Espagne: faut il investir?

L’immobilier en Espagne a considérablement chuté après l’éclatement de la bulle immobilière. Frappé par la crise de la dette, le pays a vu ses prix s’écrouler de 30 voire 40 % depuis 2008. Une situation catastrophique pour les propriétaires qui ont subi un important manque à gagner. Les investisseurs immobiliers étrangers ont ainsi des opportunités très intéressantes sur ce marché qui se maintient à des prix bas. Les prix ne resteront cependant pas éternellement à des niveaux planchers et ceux qui souhaitent réaliser un achat en Espagne doivent donc profiter de cette conjoncture favorable.

Immobilier Portugal : la crise est elle finie ?

L'immobilier au Portugal offre en 2014 des opportunités du fait de prix attractifs. Le pays attire les investisseurs et les retraités qui sont exonérés d’impôts s’ils s’installent au Portugal. En 2014, le Portugal compte plus de 2 000 nouveaux propriétaires Français d’un bien immobilier. Depuis le 1er janvier 2013, les Français peuvent en effet obtenir le statut de résident non-habituel au Portugal. Le gouvernement portugais accorde aux Français actifs et retraités des attraits fiscaux non négligeables : une imposition à 20 % de leurs revenus d'activités professionnelles au Portugal et l'absence totale d'impôts sur les retraites (revenus perçus à l'étranger).

Immobilier autres pays Europe

L'immobilier en Europe connaît d'importantes disparités, du fait de marchés fluctuant selon les économies nationales, les politiques du logement mises en place par les gouvernements, le marché de la construction et la demande. Des pays comme l'Espagne peinent à se redresser après l'éclatement de la bulle immobilière en 2008. D'autres pays en Europe tirent mieux leur épingle du jeu. En 2013, deux pays européens sortaient particulièrement du lot : l'Allemagne, locomotive de l'Europe et la Belgique, pays nanti du vieux continent.

Articles connexes :

ImmobilierImmobilier étranger › Europe