Taxe d'habitation : calcul et éxonération

Tout locataire, occupant à titre gratuit ou propriétaire d’un logement est redevable de la taxe d'habitation. Celle-ci est axée sur le revenu fiscal de référence. Des foyers ou personnes non imposables peuvent devoir payer la taxe d’habitation. Comme nombre de taxes, la taxe d’habitation est établie annuellement. Elle est encaissée pour le compte de la commune où est situé le logement et aussi le cas échéant pour le groupement de communes dont elle dépend. Les personnes demeurant dans le logement au 1er janvier sont redevables de la taxe d’habitation, même si elles quittent le bien ou le vendent au cours de l’année. Il est possible dans certains cas de bénéficier d’une exonération ou d’un dégrèvement de la taxe d’habitation.
Surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires

Surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires

La taxe supplémentaire sur les résidences secondaires va être appliquée en 2015. Les communes situées dans les secteurs où le marché immobilier est tendu, Paris en tête, pourront augmenter de 20 % la taxe d'habitation sur les logements meublés (hors résidences principales). Les villes où s’applique la taxe sur les logements vacants sont concernées par ce nouvel impôt qui devrait rapporter 150 millions d'euros.
Taxe d'habitation pour les ménages modestes

Taxe d'habitation pour les ménages modestes

Axé sur le revenu fiscal de référence, la taxe d’habitation pourrait faire l’objet d’un coup de pouce fiscal à destination des foyers les plus modestes. Cette taxe qui vient alimenter le budget des collectivités territoriales est basé sur le montant du revenu fiscal de référence.
Taxe d’habitation : changement en 2018

Taxe d’habitation : changement en 2018

Le calcul de la taxe d’habitation pourrait être profondément modifié, à l’horizon 2018. Le chantier de sa réforme pourrait débuter après les élections municipales. Le calcul de cet impôt prendrait en compte le niveau des revenus.
Les villes avec la plus haute fiscalité locale

Les villes avec la plus haute fiscalité locale

Les impôts locaux sont en constante augmentation. Le magazine Challenges a publié le classement des villes françaises où la fiscalité locale s’envole. C’est le cas de Grenoble, Montpellier et Bordeaux, en tête de ce palmarès.
Taxe d’habitation : comment est-elle calculée ?

Taxe d’habitation : comment est-elle calculée ?

Toute construction habitable est soumise à la taxe d’habitation. Des réductions de cet impôt sont possibles pour charges de famille ou dans le cas de faibles revenus. Une réforme de la taxe d’habitation est à l’étude à l’heure actuelle.
Taxe d'habitation : écart entre les villes

Taxe d'habitation : écart entre les villes

Dans certaines villes les impôts (taxe d’habitation et taxe foncières) ont très peu évolué, dans d’autres, la hausse atteint 4 % comme à Caen ou encore à Ajaccio et à Aubervilliers. Les cités les plus touchées par des hausses d’impôts locaux sont celles qui connaissent d’importants investissements urbains. Paris demeure la ville où la taxe d’habitation est la plus faible.
Reforme : taxe d'habitation progressive

Reforme : taxe d'habitation progressive

Le gourvernement prévoit une réforme de la taxe d'habitation afin qu'elle équilibre tout le monde et qu'elle soit progressive. Ceci dans le but d'alléger les revenus modestes. Ce dispositif pourrait faire plusieurs mécontents chez les plus aisés et sera sûrement mieux accueilli par les plus modestes.
Augmentation des taxes locales depuis 2001

Augmentation des taxes locales depuis 2001

C’est toujours très désagréable et ça fait mal au portefeuille, on râle, on peste, mais il faut les payer !  Ce sont les impôts locaux et fonciers. Voici les différents changements par rapport à la taxes foncière 23001 et à la taxe d’habitation 2011.

Articles connexes :

LogementTaxes › Taxe habitation