Prix immobilier paris : Evolution et tendances prix du m2 à Paris

Hausse des prix de l'immobilier à Paris et du prix au metre carré

La hausse des prix de l'immobilier à Paris a suivi la flambée de l’immobilier constatée depuis les années 2 000. Avec un prix moyen autour de 8 000 €/m2 en 2014, l’immobilier parisien atteint des sommets en France. Les prix du mètre carré dans les autres grandes villes françaises se situent entre la moitié et le tiers des prix parisiens. Zone immobilière tendue, où la demande reste très forte, Paris est une place du marché qui a tendance à subir des hausses de prix. Pour autant les biens qui présentent des défauts restent plus longtemps sur le marché. Pour apprécier la hausse tangible des prix de l'immobilier ancien, il faut se référer aux prix de vente réels des biens répertoriés par les notaires de Paris.

Baisse prix de l'immobilier Paris: Les quartiers qui baissent

En 2013 une baisse minime des prix de l'immobilier ancien a été constatée à Paris. La tendance générale des prix à Paris est une hausse constante depuis les années 2000, à 8 000 €/m2 en moyenne en 2014. On peut constater des baisses de prix de biens immobiliers qui présentent des défauts ou qui ne sont pas au prix de marché. Ces décotes de prix restent toutefois limitées. La perspective d’une baisse des prix de l'immobilier à Paris est une donnée importante pour les primo-accédants qui sans apport personnel ne peuvent accéder à la propriété. Une baisse des prix même modérée permet de redonner du pouvoir d’achat aux acquéreurs parisiens. Les prix de l’immobilier à Paris varient sensiblement d’un arrondissement à un autre.

Stagnation prix immobilier Paris: variation par arrondissement

A Paris les prix de l'immobilier ancien connaissent une stagnation lorsque le marché est attentiste. Dans une phase de stagnation des prix de l'immobilier à Paris, le marché reste flou, sans que l'on puisse préjuger d'une hausse ou d'un baisse. Les acquéreurs peuvent attendre que les prix baissent ou craindre que les prix montent. Les vendeurs peuvent aussi rester sur leur quant-à-soi, attendant une évolution du marché, qu’elle soit à la hausse ou à la baisse. Toutefois la tendance générale des prix de l’immobilier à Paris est à la hausse, depuis les années 2000, marquée par des phases de stagnation.

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancien › Paris