Stagnation prix immobilier Paris: variation par arrondissement

Les prix de l'immobilier à Paris ont tendance à stagner lorsque le marché est marqué par l’attentisme. Dans une phase de stagnation des prix de l’immobilier, le marché reste opaque, sans que l’on puisse prévoir une hausse ou une baisse des prix qui dépendent de l’offre et de la demande sur le marché de l’immobilier. Les acquéreurs peuvent attendre un recul des prix ou craindre qu’ils ne montent. Les vendeurs peuvent aussi être attentistes, dans la perspective d’une mutation du marché. La tendance générale des prix de l’immobilier à Paris est à la hausse depuis les années 2000.
Immobilier parisien : davantage de ventes mais les prix stagnent

Immobilier parisien : davantage de ventes mais les prix stagnent

Les notaires de Paris-Ile-de-France constatent une hausse des ventes immobilières de 10 % entre février et avril 2014 par rapport à la même période 2013. De janvier à avril 2014, les prix des logements anciens ont stagné en Ile-de-France. A Paris le prix moyen s'est établi à la fin du mois d’avril à 8 130 €/m2.
Immobilier parisien : les prix résistent

Immobilier parisien : les prix résistent

L’immobilier ancien fait de la résistance à Paris. Le prix au mètre carré des appartements s’établit à 8 160 euros au premier trimestre. Dans les mois qui viennent les prix de vente dans la capitale devraient revenir autour de 8 100 euros, selon les notaires.
Immobilier à Paris : les prix en stagnation

Immobilier à Paris : les prix en stagnation

Le portail immobilier Wall-Market.com note une bonne tenue de l’immobilier à Paris en cette rentrée. Celle-ci profite du redémarrage des petites surfaces. Des transactions qui concernent les logements de type studio, jusqu’au 4 à 5-pièces.
Immobilier Paris : des prix toujours élevés mais en stagnation

Immobilier Paris : des prix toujours élevés mais en stagnation

Selon la Chambre des notaires de Paris, les prix immobilier à Paris n’ont guère bougé et restent toujours autour de 8 350€ / m². Une évolution des prix qui tendrait plutôt vers une stabilisation depuis l’automne 2011. La situation est d’ailleurs sensiblement similaire en Ile-de-France, à l’exception des départements de l’Essonne et du Val-d’Oise où l’on a pu constater une sensible baisse. Une baisse peu significative qui ne dépasse pas les 1 %. Une résistance des prix indéniables malgré une baisse importante du nombre de transactions et qui est, entre autre, due au déséquilibre entre l’offre et la demande et l’attentisme de chaque partie qui campe sur ses positions.
Paris : les prix stagnent selon les notaires

Paris : les prix stagnent selon les notaires

Le rapport trimestriel de la Chambre des Notaires de Paris ne fait que confirmer la baisse du volume des transactions et les prix à Paris et en Ile-de-France qui ne baissent pas, ou du moins de manière imperceptible et qui ne contribueront pas à relancer le marché de l’immobilier.
Paris résiste à la baisse des prix de l’immobilier

Paris résiste à la baisse des prix de l’immobilier

Baisse constatée dans toutes les régions françaises, excepté Paris où les prix continuent à augmenter. Une augmentation moindre si on compare à 2011, mais une hausse toute de même effective. Et ce, malgré le gonflement du stock dû aux ventes précipitées en raison des réformes fiscales annoncées en fin d’année dernière.
Les prix immobiliers à Paris stagnent

Les prix immobiliers à Paris stagnent

Au quatrième trimestre 2011, l'immobilier parisien a réalisé un nouveau record avec 8.390 euros le mètre carré en moyenne. Toutefois, force est de constater que les...

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienParis › Stagnation prix Paris