Baisse des prix de l'immobilier en Ile de France

En Ile-de-France les prix de l’immobilier ancien sont beaucoup plus élevés qu’en province du fait de la proximité avec Paris. La hausse des prix de l'immobilier en Ile-de-France varie selon le dynamisme du marché. Du fait de la hausse des prix de l’immobilier dans la capitale depuis le début des années 2000, les acquéreurs aux budgets limités sont forcés d’orienter leur recherche immobilière vers l’Ile-de-France. Si les prix reculent à Paris intra-muros, il peut s'ensuivre une baisse des prix de l'immobilier en Ile-de-France. La région francilienne se partage en deux zones : la Petite Couronne et la Grande Couronne.
Bulle immobilière à Paris en avril 2015 ?

Bulle immobilière à Paris en avril 2015 ?

Un communiqué de presse de la FNAIM fait part d'une augmentation importante des visites en ce début de l'année, sur le marché de l'immobilier parisien. Pas de bulle en perspective donc, mais une baisse des prix qui pourrait favoriser le redémarrage des ventes.
Baisse des prix de l'immobilier en Ile-de-France mars 2015

Baisse des prix de l'immobilier en Ile-de-France mars 2015

De décembre à février dernier, les prix des appartements anciens ont baissé de -1,2 % à Paris, et plus généralement -0,8 % en Île-de-France. Celui des maisons anciennes a perdu -0,7 % au cours de la même période, et les ventes sont bien en dessous de leur niveau de l'année dernière.
Baisse des prix immobiliers en Ile-de-france

Baisse des prix immobiliers en Ile-de-france

Les prix sont globalement en baisse de 2,3 % en région parisienne sur 1 an, et pourtant le nombre de transactions a baissé lui aussi de 9 %. Les acheteurs restent attentistes, pourtant le prix des maisons pourrait repartir à la hausse dans certains départements.
Paris : baisse des prix de l’immobilier de 1,5 % sur un an

Paris : baisse des prix de l’immobilier de 1,5 % sur un an

En un an, la région francilienne a connu une baisse des prix des appartements anciens de 1,9 % au 4e trimestre 2013. Dans Paris, le prix au m² s’élève à 8 140 euros au 4e trimestre 2013, en baisse de 1,6 % par rapport au trimestre précédent et de 1,5 % en un an.
Ile-de-France : les prix de l’immobilier en baisse en 2013

Ile-de-France : les prix de l’immobilier en baisse en 2013

Selon le bilan 2013 des transactions du réseau Guy Hoquet, les prix de l’immobilier en Ile-de-France ont baissé de 2 % en grande couronne. La chute est plus marquée en petite couronne (-3,8 %). Pour Century 21, le prix moyen au m2 est en chute de -2,9 % dans l’ensemble de la région francilienne.
Paris et Ile-de-France : les prix immobiliers à la baisse

Paris et Ile-de-France : les prix immobiliers à la baisse

Globalement, l’évolution des prix parisiens est de -0,1 % sur 2 mois, selon MeilleursAgents.com. La Petite couronne voit ses prix diminuer de -0,3 %, tandis que la Grande Couronne connaît une baisse significative de -1,2 %. Quant au volume des transactions, il demeure à un faible niveau car seuls les biens qui sont très intéressants trouvent preneur.
Légère baisse des prix de l’immobilier ancien en Ile-de-France

Légère baisse des prix de l’immobilier ancien en Ile-de-France

Les notaires de Paris constatent une légère baisse des prix de l’immobilier ancien en Ile-de-France durant le premier trimestre 2013. Mais cette tendance, déjà remarquée à la fin de l’année dernière, ne s’intensifie pas. La baisse annuelle de prix la plus sensible concerne les maisons de la Grande Couronne (-2 %).
La baisse des prix immobiliers confirmée en Ile-de-France

La baisse des prix immobiliers confirmée en Ile-de-France

Une embellie tant attendue, soit une baisse sur l'ensemble de l'Ile de France, vient corroborer des signes avant coureurs, déjà perçu sur une partie de la France. Cependant l'Ile de France est victime d'un manque de produits anciens à la vente. Paris a stabilisé ses prix mais d'après les professionnels cette situation ne devrait pas durer.
Prix immobilier en Ile-de-France : ce que l’on retient de cette année

Prix immobilier en Ile-de-France : ce que l’on retient de cette année

C'est lors de sa 26ème édition que la Fnaim a présenté les résultats de l'Observatoire francilien des prix de l'immobilier. Il ressort de cette étude que la petite couronne ne propose pas assez d'offres de logements de 4 pièces. La nouvelle référence en terme de prix immobiliers que représente le Paris Métropolitain est également mise en avant. La Fnaim a également pu présenter sa cartographie intéractive qui met proposera aux acquéreurs de rechercher un bien par nombre de pièces.
Paris et Ile-de-France : effondrement du marché immobilier

Paris et Ile-de-France : effondrement du marché immobilier

Jusqu’à présent, Paris et l’Ile-de-France avait réussi à tirer son épingle du jeu et subissaient la crise immobilière moins fortement que certaines villes de province. Or, d’après le baromètre du mois d’octobre de Meilleursagents.com, Sébastien de Lafond son président indique une baisse du volume des transactions de 30 à 40 % par rapport à l’an passé associée à une réduction de la production de prêts immobiliers de 30 % sur les neuf derniers mois. Des raisons diverses, des vendeurs qui ne veulent pas baisser, quitte à renoncer à la vente, des acheteurs qui attendent une baisse significative, des banques, qui ont tellement peur de ce qui st arrivé aux États-Unis et de ce qui se passent actuellement en Espagne, qu’elles sont devenues ultra sélective et une politique immobilière inadaptée et contradictoire depuis un an.
Baisse des prix immobiliers en Ile-de-France

Baisse des prix immobiliers en Ile-de-France

Incompréhension entre acheteurs et vendeurs. Outre une situation économique et financière inquiétante, le blocage entre les vendeurs et les acheteurs ne favorisent pas les transactions immobilières. En effet, le volume des transactions a considérablement chuté depuis un an et les acheteurs attendent une baisse des prix conséquente, alors que les vendeurs refusent toute baisse de prix.
Ile-de-France : toujours aucun signe de baisse majeure des prix immobiliers

Ile-de-France : toujours aucun signe de baisse majeure des prix immobiliers

Contrairement à toute attente et aux prévisions, les prix immobiliers en Ile-de-France ne baissent pas, ou trop peu pour relancer les transactions. Malgré une baisse des ventes, les propriétaires ne consentent pas à baisser leurs prix et les acheteurs se font rares, d’où un délai de vente qui s’allongent.
Chute du prix de l’immobilier à Versailles

Chute du prix de l’immobilier à Versailles

Fin de la folie haussière dans le département des Yvelines. Les prix baissent enfin, notamment à Versailles, où les prix ont baissé d’environ 10 % depuis le début d l’année. Les prix ont baissés, certes, mais les tarifs restent tout de même élevés et les offres se raréfient.
Baisse des prix et du nombre des ventes dans l'immobilier

Baisse des prix et du nombre des ventes dans l'immobilier

Constatation d’une baisse du volume des ventes assortie d’une baisse des prix sur l’ensemble du territoire français. Ce ralentissement du volume des ventes est aussi remarqué à Paris et en Ile de France, cependant, la baisse des prix y reste très modeste.
Immobilier Ile-de-France : baisse des prix

Immobilier Ile-de-France : baisse des prix

La région Île-de-France est une circonscription plébiscitée par le particulier et les investisseurs immobiliers. La proximité de ses départements avec la capitale constitue le principal atout...

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienIle de France › Baisse prix Ile de France