Stagnation des prix de l'immobilier en Ile de France

La région francilienne se découpe en deux zones : la Petite Couronne et la Grande Couronne. En Ile-de-France les prix de l'immobilier ancien sont à des niveaux beaucoup plus élevés qu’en province du fait de la proximité avec Paris. La hausse des prix de l'immobilier en Ile-de-France témoigne d’un marché tendu. Du fait de la hausse des prix de l’immobilier dans la capitale depuis le début des années 2000, les primo-accédants orientent leur recherche immobilière vers l’Ile-de-France. Si les prix stagnent à Paris intra-muros, cette tendance peut se propager à l’Ile-de-France.
Ile-de-France : stagnation des prix de l’immobilier

Ile-de-France : stagnation des prix de l’immobilier

Les prix de l’immobilier en Ile-de-France ont baissé de 0,3 %, tous types de logements confondus, de février à mai 2013. Le prix au m2 à Paris est en baisse de 0,9 % sur 3 mois et s’établit à 8 240 euros le mètre carré à la fin du mois de mai 2013. Mais si l’on analyse le prix moyen de l’immobilier parisien en un an, la baisse est de 1,3 %.
Immobilier Paris et Ile-de-France : des prix qui stagnent

Immobilier Paris et Ile-de-France : des prix qui stagnent

Selon les notaires de Paris, les prix de l’immobilier stagnent, avec un fléchissement de 0,2 % tous logements confondus. Pour la période de février à avril 2011, les ventes de logements anciens durant la même période 2013 sont en baisse de 11 % pour les appartements et 10 % pour les maisons. La capitale n’est pas épargnée par la tendance baissière sur un an (-1,4 %).

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienIle de France › Stagnation prix Ile de France