Prix immobilier: prévision de baisse des prix immobiliers en France

La baisse des prix de l'immobilier en France reste un sujet central en matière immobilière. Après la forte explosion des prix immobiliers en 2011 en plein bulle immobilière, le retour à la normale ne peut se faire que par une baisse des prix immobiliers en France. Bien que le amrché immobilier soit disparate selon les régions de France, les prévisions de baisse de prix tablent plutôt sur une baisse progressive que sur une forte chute des prix de l'immobilier. La crise économique et immobilière tendrait à prévoir une baisse continue des prix, qui se révèle effective dans certaines localités mais qui ne trouvent pas de réalité dans d'autres. 
Credit Agricole : étude des prix immobiliers

Credit Agricole : étude des prix immobiliers

Le Crédit Agricole constate que le pouvoir d'achat immobilier des ménages reste inférieur à sa normale. La banque en déduit que les prix de la pierre restent élevés, et devraient continuer de s'ajuster à la baisse.
Standard & Poor’s : les prix de l’immobilier vont baisser de 3 %

Standard & Poor’s : les prix de l’immobilier vont baisser de 3 %

Selon l’agence de notation Standard & Poor’s, les prix de l’immobilier pourraient chuter de 3 % en 2015. Et encore, cette descente n’est atténuée que par la baisse des taux d’emprunt, qui viennent de battre un nouveau record en janvier : 2,29 %.
Le marché de l’immobilier en quête d’un nouveau souffle

Le marché de l’immobilier en quête d’un nouveau souffle

Ce sont désormais les acheteurs qui ont la main dans un marché immobilier particulièrement attentiste. Les notaires prévoient une légère baisse des prix pour les appartements et les maisons au premier semestre 2014, d’après les avant-contrats.
Immobilier : baisse des prix de -7 % en 2014

Immobilier : baisse des prix de -7 % en 2014

MeilleurAgents.com prévoit une chute de -7% dans l’immobilier en 2014. Le site anticipe une baisse des prix entre -3 et -5 % à Paris et Lyon. Cette diminution pourrait être plus significative à Marseille (-5 à -7 %).
Si les prix de l’immobilier baissaient ?

Si les prix de l’immobilier baissaient ?

Selon une étude réalisée pour le compte de la Fédération des promoteurs immobiliers par COE-Rexecode, il n’y a pas  de corrélation entre les prix des logements et la compétitivité d’un pays. La FPI estime qu’une baisse brutale des prix de l’immobilier en France serait délétère. Elle estime que la solution passe par une augmentation de l’offre de logements dans les zones tendues.
Immobilier : baisse des prix de 5 % pour Standard & Poor’s

Immobilier : baisse des prix de 5 % pour Standard & Poor’s

L’agence de notation Standard & Poor’s confirme dans ses prévisions la baisse des prix de l’immobilier. Une décrue qu’elle estime à 5 % en 2013, mais aussi en 2014 dans l’Hexagone, dans son étude trimestrielle axée sur l’ensemble du marché européen. Des chiffres qui apparaissent plus élevés que les baisses moyennes effectivement constatées au début de 2013.
Les solutions envisagées pour faire baisser les prix immobiliers

Les solutions envisagées pour faire baisser les prix immobiliers

Malgré les mesures mises en place par le gouvernement, les prix de l’immobilier ne baissent pas réellement. Ceci aggrave le problème de logement que rencontre actuellement la France. Pour y remédier, le Conseil d'Analyse Economique ou CAE propose des mesures radicales. Faisons un tour des différentes mesures proposées, si radicales soient-elles.
Kaufman & Broad emboîte le pas à Orpi et incite aussi les vendeurs à baisser leurs prix

Kaufman & Broad emboîte le pas à Orpi et incite aussi les vendeurs à baisser leurs prix

La crise presiste, le marché ne se débloque pas et les professionnels de l'immobilier tentent de trouver de nouvelle solutions pour que la situation s'améliore. C'est le cas du promoteur Kaufman & Broad, qui a récemment lancé un appel aux vendeurs en les encourageant à baisser leurs prix de vente. Le réseau d'agences Orpi avait fait de même en début de mois.
Deux années de baisse des prix immobiliers sont à prévoir

Deux années de baisse des prix immobiliers sont à prévoir

Selon les prévisions établies par l’agence de notation Standard & Poor's, il faut s'attendre à deux années consécutives de baisse des prix immobiliers. Une baisse qui se situerait entre 5 et 15%. Une baisse des prix majeure n’aura donc pas lieu selon les explications fournies par S&P, à cause notamment d’un déséquilibre criant entre l'offre et la demande en logements.
Immobilier : une baisse majeure des prix surviendra-t-elle en 2013 ?

Immobilier : une baisse majeure des prix surviendra-t-elle en 2013 ?

La situation du marché semble toujours incertaine pour 2013. Les experts du domaines ont d'ores et déjà émis bon nombres de prévisions. Certains estiment que les prix vont stagner, d'autres qu'ils vont baisser et d'autres encore que le marché doit évoluer. En 2013, une révision des prix aurait lieu, mais seulement dans quelques régions et non sur l’ensemble du territoire français.
Baisse des prix inévitables de 30 à 40 % dans les prochaines années

Baisse des prix inévitables de 30 à 40 % dans les prochaines années

La bulle devrait se dégonfler et le secteur de l’immobilier devrait rentrer dans le rang d’ici 5 à 10 ans. C’est ce que prévoit le cabinet indépendant de recherches économique Primeview. En effet, actuellement, nous assistons à une chute des ventes dans l’immobilier anciens et neuf alors que les taux d’intérêt sont extrêmement bas. Nous constatons aussi une baisse des prix qui n’est pas suffisamment significative et des prix qui augmentent même à Paris. Tous les signes démontrant une crise de l’activité immobilière sont donc réunis et indiquent que la situation ne peut pas durer ainsi éternellement. Alors le cabinet Primeview parle de dégonflement de la bulle immobilière, qui a déjà commencé d’ailleurs. Pour lui, une baisse des prix de l’ordre de 30 à 40 % devrait avoir lieu dans les 5 à 10 prochaines années.
Immobilier : les prix surévalués vont-ils baisser ?

Immobilier : les prix surévalués vont-ils baisser ?

Les prix des logements seraient surévalués selon la note de conjoncture du Crédit Agricole. Une information que nombre de futurs acquéreurs connaissaient déjà ! Ainsi la baisse des transactions est due à la surévaluation des prix qui seraient de 35 % à Paris et de 25 % en province. Ainsi, malgré la baisse des taux d’intérêt, la durée des prêts reste stable et très longue et pèse considérablement sur le budget des ménages remboursant un prêt immobilier.
La baisse des prix de l’immobilier encore possible ?

La baisse des prix de l’immobilier encore possible ?

Même si l’on constate une baisse des prix immobiliers, elle est par trop insignifiante par rapport au pouvoir d’achat des ménages français. En outre, la baisse des transactions dues à plusieurs facteurs concerne toutes les régions de France, même la capitale pour que les mesures gouvernementales entreprises par le gouvernement portent leurs fruits, il fait qu’elles s’inscrivent dans la durée.
À quand la baisse des prix pour qu’enfin le marché soit relancé ?

À quand la baisse des prix pour qu’enfin le marché soit relancé ?

Cela fait maintenant plusieurs mois que l’on attend une baisse significative des prix immobiliers. Or si baisse il y a, elle est beaucoup trop disparate en fonction des régions, voire inexistante pour certaines. A cela s’ajoute un attentisme de la part des futurs acquéreurs, qui attendent une baisse et un attentisme de la part des vendeurs qui ne veulent pas baisser.
La crise immobilière ne fait pas baisser les prix ou si peu

La crise immobilière ne fait pas baisser les prix ou si peu

On aurait pu penser qu’avec la crise économique et immobilière que les prix immobiliers allaient chuter davantage que la baisse constatée. L’augmentation du taux de chômage, la crise de la zone euro, les réticences des banques à octroyer des crédits ne vont pas arranger la situation de l’immobilier, ni les désirs d’achat des Français.
L’évocation d’éventuelles baisses des prix immobiliers, toujours dans les actualités

L’évocation d’éventuelles baisses des prix immobiliers, toujours dans les actualités

Les médias ne cessent d’en parler : les prix de l’immobilier font parler d’eux. D’aucuns les pronostiquent à la hausse, d’autres à la baisse. Ce qui est certain, c’est que le volume des ventes à quant à lui, considérablement baissé contrairement au prix de l’immobilier qui lui, continue sa tendance haussière, essentiellement dans la capitale.
Aucune baisse significative des prix immobiliers à signaler d’ici fin 2012

Aucune baisse significative des prix immobiliers à signaler d’ici fin 2012

Les futurs acquéreurs parisiens qui, désireux de réaliser une bonne affaire attendent une baisse, voire même un éventuel effondrement des prix immobilier  ne sont pas prêts de réaliser leur transaction. En effet, après des hausses considérablement élevées pendant plus de dix ans, le marché immobilier parisien n’est pas près de s’effondrer. S’il y a baisse, elle ne sera qu’infime mais par contre les taux d’emprunt, eux, pourraient bien remonter s’ils attendent trop.
Immobilier, les prix vont flancher en France selon Standard&Poor’s

Immobilier, les prix vont flancher en France selon Standard&Poor’s

La France avait jusque-là échappé à la crise immobilière qui sévit dans plusieurs autres pays, mais il semblerait d’après Standar&Poor’s que cette situation ne durera pas et que le secteur immobilier va connaître une baisse des prix qui pourrait aller jusqu’à 15% dans les mois qui viennent.
Les notaires prévoient une baisse des prix

Les notaires prévoient une baisse des prix

Pour les notaires, le secteur immobilier français se conjugue désormais au pluriel lorsque l'on se réfère aux prix. Il n'y a plus un marché, mais...

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienBaisse des prixBaisse des prix de l'immobilier en France › Prévision de baisse des prix de l'immobilier en France