Prix immobilier: les baisses dans les villes

La baisse des prix de l'immobilier se mesure à l'échelle nationale, régionale ou locale. Les grandes villes donnent la tendance des prix dans l'Hexagone, mais ne sont qu'un indicateur. Les prix de l'immobilier sont en effet plus élevés dans les grandes agglomérations que dans les secteurs ruraux. Les villes les plus actives et les plus dynamiques sur le plan économique ont tendance à voir leurs prix de l'immobilier augmenter. Cependant, lorsque les prix atteignent des sommets, comme c'est le cas à Paris, ils ne peuvent à un moment donné que baisser si leur niveau n'est pas en corrélation avec le pouvoir d'achat immobilier des ménages. Les prix dans les grandes villes de France varient selon leur situation géographique. Les biens immobiliers du centre-ville ont une valeur supérieure et présentent donc des prix plus élevés, c'est particulièrement le cas s'ils ne nécessitent pas de travaux de rénovation importants.
Les écarts de prix immobiliers dans les villes

Les écarts de prix immobiliers dans les villes

Appartements et maisons, voici les grandes villes de France où les prix de l’immobilier ancien sont les plus chers et les moins chers, en fonction des chiffres des notaires.
Immobilier à Saint-Etienne : la ville la moins chère de France

Immobilier à Saint-Etienne : la ville la moins chère de France

A Saint-Etienne, les prix de l’immobilier sont particulièrement attractifs. Des prix bas du fait d’une offre bien supérieure à la demande. La ville moyenne offre un prix médian au mètre carré de 1 210 euros. Dans 12 quartiers stéphanois les prix sont en dessous de 1 300 euros le mètre carré.
Millau : les prix de l’immobilier à la baisse

Millau : les prix de l’immobilier à la baisse

Une légère reprise du volume des transactions s’annonce sur le secteur de Millau, selon un professionnel de l’immobilier. Les prix enregistrent une petite baisse. C’est donc le moment d’acheter dans une région où les maisons de caractère attirent les acquéreurs, notamment étrangers.
Les différences des prix immobiliers entre les villes

Les différences des prix immobiliers entre les villes

Oui les prix baissent dans l'ensemble de l'hexagone. Des disparités de prix sont constatées suivant les secteurs. Le monde de l'immobilier dans son ensemble garde l'espoir de voir une stabilisation des prix qui transite par les baisses constatées sur le terrain.
La baisse des prix immobiliers devrait continuer et s’accélérer sur 2013

La baisse des prix immobiliers devrait continuer et s’accélérer sur 2013

La baisse des prix du secteur immobilier est une réalité qui ne fait que débuter. Paris fait de la résistance ainsi que plusieurs viles dont Lyon, Bordeaux, qui subissent quelques hausses. Cependant les taux diminuent et pour une bonne partie de l'hexagone les prix sont à la baisse.
L’immobilier à Dunkerque est en crise depuis 2 ans

L’immobilier à Dunkerque est en crise depuis 2 ans

Le marché immobilier de Dunkerque est en crise depuis deux ans. Les prix sont en baisse et les taux de crédit aussi, pourtant bon nombre de bien immobiliers ne trouvent pas preneurs de suite. Cela peut même durer des mois. Certains quartiers sont plus prisés que d'autres. Tour d'horizon de l'immobilier dans la ville du nord.
Brest : recul des prix de 5 à 10 % depuis le début 2012

Brest : recul des prix de 5 à 10 % depuis le début 2012

Le marché immobilier à Brest ne se distingue pas des autres villes françaises. En effet, là aussi, le nombre de transaction a chuté et les prix ne baissent toujours pas. Les biens qui continuent à se vendre sont les appartements de petites surfaces et les maisons construites entre les années 50 et 75. Pour un prix identiques, les acheteurs préfèrent acquérir une maison plutôt qu’un vaste appartement.
Grenoble : tendance baissière des prix immobiliers

Grenoble : tendance baissière des prix immobiliers

La ville de Grenoble connaît elle aussi une tendance baissière au niveau des prix immobiliers Après une période de stagnation des prix immobiliers en 2011, ils ont baissé de 10 % en l’espace d’une année. Déjà, en 2009, ils avaient chuté de 15 %. En seulement quelques mois, depuis l’été dernier ils ont perdu de 5 à 10 % et retrouvent leur niveau de l’année 2010.  Le marché est redevenu un peu plus à porté des acquéreurs dont les primo accédants. En effet, on constate une grande fourchette des prix à Grenoble en fonction de la localisation des habitations selon les quartiers. Ainsi les prix peuvent varier de 1 700€ le m² à 3 300 le m².
Immobilier à Besançon : prix en baisse  et allongement des délais de vente

Immobilier à Besançon : prix en baisse et allongement des délais de vente

Comme dans de nombreuses autres villes, la tendance des prix immobiliers à Besançon est à la baisse et le délai des ventes à la hausse. Il a été constaté une baisse d’environ 5 % sur une année. Cependant le marché n’est pas bloqué, mais plutôt au ralenti et les futurs acheteurs sont davantage exigeants.
Recul de 10 % des prix immobiliers à Avignon, sur un an

Recul de 10 % des prix immobiliers à Avignon, sur un an

En une année, une baisse des prix de vente des logements avignonnais a été constatée, essentiellement dans les quartiers intramuros de la Cité des Papes. Les prix y ont accusé une chute de 10 % en une année. A l’inverse, on peut noter que certains logements et quartiers plus « standing » réussissent à tirer leur épingle du jeu et à maintenir leur tarif.
Baisse des prix de l'immobilier dans certaines villes de France

Baisse des prix de l'immobilier dans certaines villes de France

Baisse ou hausse des prix de l’immobilier en France ? Les deux en fait. En effet, dans certaines villes, on constate une forte résistance des prix dans l’immobilier ancien voire même des augmentations significatives telles que dans les villes suivantes : Amiens (+ 10% sur un an),  Limoges, Bourges, et bien entendu Paris. A l’inverse, d’autres villes connaissent de très fortes baisses comme Nîmes (- 13,3 % sur un an), Muhouse ou bien encore Rouen.
Tendance baissière des prix immobiliers à Boulogne-Billancourt

Tendance baissière des prix immobiliers à Boulogne-Billancourt

Les prix immobiliers au m² commencent à baisser à Boulogne-Billancourt.  Ville agréable à vivre à seulement un quart d’heure de Paris dotée d’espaces vert, de commerces et d’établissements scolaires propose des logements allant de 6 800 euros le m² à 10 000 euros près de Roland Garros.

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienBaisse des prix › Baisse des prix de l'immobilier dans les villes françaises