Tendance Immobilier : le marché de l'immobilier en France

Le marché de l' immobilier français est un indicateur de la conjoncture économique nationale. C'est particulièrement le cas pour le marché de l'immobilier neuf, mais aussi pour l'ancien. Le marché de l'immobilier ancien est dynamique si la demande est forte et si l'offre est suffisante pour satisfaire les besoins en logement. Le marché de l'immobilier est analysé par les professionnels du secteur, les syndicats (Fnaim) et les réseaux des agences immobilières. Les notaires publient les grandes tendances du marché immobilier français, que ce soit à l'échelle nationale, régionale ou départementale. Le marché immobilier français est en hausse depuis les années 2000. Depuis 2013 la tendance générale est à une décroissance des prix, variable selon les secteurs.
Les prix de l'immobilier ne se négocient plus vraiment

Les prix de l'immobilier ne se négocient plus vraiment

Selon le réseau immobilier Orpi, l’écart entre le prix de mise en vente et le prix final de la transaction se maintient à un niveau faible, de l’ordre de 4,5 %. Il y aurait donc très peu de marge de négociation.
Portrait de l'acheteur immobilier moyen

Portrait de l'acheteur immobilier moyen

Le site Immonot nous dévoile le portrait moyen de son acheteur immobilier. Il a plus de 45 ans, il est cadre supérieur et dispose d'un budget de plus de 250 000 €.
Marché immobilier : l'ancien respire et le neuf coule

Marché immobilier : l'ancien respire et le neuf coule

La note de conjoncture de l'immobilier rédigée par le Commissariat au développement durable est mitigée. On y constate sans surprise que le neuf est en berne, tandis que l'ancien se stabilise. Cependant l'optimise est permis grâce à la souplesse des banques et à la baisse des prix du m².
L’immobilier en 2014 : stable pour l’ancien, en fort recul pour le neuf

L’immobilier en 2014 : stable pour l’ancien, en fort recul pour le neuf

La Fnaim a publié son bilan du marché immobilier de l’année 2014. Le syndicat des professionnels de l’immobilier juge l’année écoulée comme peu dynamique et équivalente à 2013. Le volume des ventes dans l’immobilier ancien est resté faible en 2014 tandis qu’il a chuté dans le neuf. En ce qui concerne les prix, les écarts se creusent entre les villes attractives et les autres.
Valeur d’un bien immobilier : ce sont d’abord les mètres carrés

Valeur d’un bien immobilier : ce sont d’abord les mètres carrés

Un bien immobilier vaut d’abord par ses mètres carrés, qu’on le vende ou qu’on l’achète. Le premier critère à prendre en compte lorsque l’on réalise une transaction immobilière est donc la surface du bien, pour connaître le prix au mètre carré. En matière de superficie, on distingue surface Carrez et surface utile.
Marché de l’immobilier : 2013 meilleur cru que 2012

Marché de l’immobilier : 2013 meilleur cru que 2012

Deux grands réseaux d’agences immobilières affichent une activité 2013 supérieure à 2012. Guy Hoquet l’Immobilier annonce une hausse de + 4 % de transactions en 2013. Century 21 annonce aussi une augmentation du nombre de transactions (+ 3,1 %). L’année précédente, le réseau de franchises avait subi une baisse de -16,4 % de son activité sur le plan national.
Immobilier en 2014 : comment sera le marché ?

Immobilier en 2014 : comment sera le marché ?

L’année 2013 a été marquée par une baisse des prix de l’immobilier dans l’Hexagone. 2014 sera-t-elle une année identique pour le secteur du logement ? Beaucoup d’observateurs s’accordent à dire que le marché se maintient du fait du bas niveau des taux de crédit. Ceux-ci ne devraient pas connaître de hausse brutale cette année.
Ce qu’il faut pour que le marché immobilier redémarre, selon MeilleursAgents.com et Empruntis

Ce qu’il faut pour que le marché immobilier redémarre, selon MeilleursAgents.com et Empruntis

Selon MeilleursAgents.com et Empruntis, le marché immobilier se rétrécit dans les grandes villes. Il est atone dans les villes moyennes et même bloqué dans les zones rurales. Dans leur 3e indicateur, les deux sociétés estiment qu’une baisse des prix franche et une inversion de la courbe du chômage sont des ingrédients au redémarrage du marché immobilier.
Vers une relance du marché immobilier ?

Vers une relance du marché immobilier ?

Si l’on se réfère aux dernières statistiques publiées par le réseau immobilier Laforêt, le marché français semble connaître une légère amélioration au premier trimestre 2013. Avec les prix immobiliers qui continuent leur baisse, les particuliers, et notamment les primo-accédants, commencent de nouveau à s’intéresser à l’investissement immobilier.
Prix de l’immobilier et compétitivité d’un pays ne sont pas liés

Prix de l’immobilier et compétitivité d’un pays ne sont pas liés

La Fédération des promoteurs immobiliers a livré les conclusions d’une étude commandée à l'institut COE-Rexecode sur la question de la relation entre les prix de l’immobilier et la compétitivité d’un pays. Ce lien n’apparaît pas significatif, selon l’institut.
Les Français surévaluent leurs biens

Les Français surévaluent leurs biens

En France, l’immobilier est surévalué, le marché serait même l’un des plus surestimés du monde, selon The Economist. L’hebdomadaire anglais a réalisé un classement des prix de l’immobilier mettant en évidence la surévaluation de 39 % des loyers pratiqués en France. Le prix du m² de l’immobilier est aussi surévalué de 34 % par rapport au revenu disponible. D’après The Economist, le marché français est l’un des plus surévalués d’Europe. Le magazine cite d’autres pays où les prix de l’immobilier sont aussi trop élevés. C’est le cas de l’Espagne et de l’Angleterre avec 19 %.
État des lieux des prix immobiliers sur le marché français

État des lieux des prix immobiliers sur le marché français

Les prix de l’immobilier ont considérablement augmenté ces dernières années, tant dans les villes de province que dans la capitale. En revanche ce qui diffère, ce sont les prix. Ainsi, selon une étude du réseau Guy Hoquet, l’écart constaté des prix au m² entre la capitale et les villes de province de moins de 20 000 habitants est à son paroxysme depuis 2008 en dépassant les 6 000€. Un écart qui peut trouver son explication entre une demande en logement toujours plus élevée pour une offre toujours insuffisante.
Immobilier : aucune chute des prix à prévoir selon les notaires

Immobilier : aucune chute des prix à prévoir selon les notaires

Si vous souhaitez obtenir un crédit, et en particulier un crédit immobilier, mieux vaut bien préparer son dossier en amont et ainsi mettre toutes les chances de son côté pour en obtenir l’octroi et un taux intéressant. Voici quelques conseils avant de vous lancer dans la course au prêt immobilier.
Chute du marché immobilier en 2012 et 2013

Chute du marché immobilier en 2012 et 2013

Le marché immobilier en cette année 2012 n’a pas été des plus florissants. Qu’en sera-t-il en 2013 ? Selon les économistes et spécialistes de l’immobilier, la situation risque de perdurer. En effet, en ce qui concerne les prix immobiliers, les prévisions tablent sur une baisse de 10 à 40 % dans les prochains 18 mois. Une baisse qui varie bien entendu selon les villes et qui serait due à plusieurs facteurs. Les vendeurs n’ont pas encore réalisé qu’ils doivent d’adapter à la réalité du marché et qu’ils doivent revoir leurs prétentions à la baisse s’ils souhaitent vendre leur bien. Les banques ont accrue leur sélection et accordent de moins en moins de crédit. Les primo accédants n’ont plus accès à l’accession à la propriété.2012 fut une année morose pour l’immobilier et 2013 semble prendre le même chemin. C’est ce que prédisent les économistes et spécialistes de l’immobilier tels qu’Emmanuel Lechypre, le magazine Capital, Olivier Eluere du Crédit Agricole et le cabinet Primeview.
Marché immobilier : pourrait-on espérer une relance d’ici la fin 2012 ?

Marché immobilier : pourrait-on espérer une relance d’ici la fin 2012 ?

La note de conjoncture immobilière des Notaires de France ressemble étrangement à la précédente. Le volume des ventes ne s’est pas amélioré et continue sa descente. Paradoxalement, les prix ne baissent pas et leur ajustement tant attendu n’est pas au rendez-vous. Ainsi, les acheteurs potentiels continuent à attendre et le marché reste immobile dans une situation de quasi blocage.
Le marché immobilier au point mort avec très peu de ventes conclues

Le marché immobilier au point mort avec très peu de ventes conclues

Le marché immobilier est en berne. Les acheteurs sont présents, mais ne bénéficient pas d’un pouvoir d’achat suffisant pour devenir propriétaire, et les prix immobilier restent trop élevés. Les vendeurs ne veulent pas baisser. Selon certains professionnels de l’immobilier, la situation ne peut pas perdurer, les prix finiront bien par baisser, alors que pour d’autres, tant que les taux d’intérêt resteront aussi faible, les prix ne baisseront pas.
Le marché immobilier reprend des couleurs

Le marché immobilier reprend des couleurs

On dirait que les affaires reprennent, doucement certes, mais les chiffres sont là. Dans un communiqué, Meilleurtaux informe d’une hausse des dossiers dont les compromis de ventes ont été signés en juin.
Marché immobilier, une conjoncture économique défavorable

Marché immobilier, une conjoncture économique défavorable

Peu ou pas d’embellie en vue en ce qui concerne le marché de l’immobilier. Le contexte économique et le marché immobilier étant intimement lié, on comprend aisément que la reprise n’est pas pour demain. Les ventes florissantes du début d’année n’étaient pas un signe annonciateur de reprise du marché sinon une manœuvre destinée à échapper à la modification de la loi sur les plus-values du précédent gouvernement.
Particularités de la situation de l'immobilier en France

Particularités de la situation de l'immobilier en France

Contrairement aux USA, à l’Irlande et à l’Espagne, il n’y aura pas de krach immobilier en France. Il y a eu, certes une forte hausse des prix, mais ils sont loin de chuter brutalement. La situation est différente, la France manque de logements, il faut construire du neuf et ce secteur doit bénéficier d’aides gouvernementales.
Comment pourrait-on relancer le secteur de l’immobilier

Comment pourrait-on relancer le secteur de l’immobilier

L’immobilier en France ne se porte pas bien. Cependant voici des mesures qui pourraient être prises pour stimuler ce secteur et permettre à  un plus grand nombre de personnes d’accéder à la propriété.
Un avenir plutôt sombre pour le marché immobilier

Un avenir plutôt sombre pour le marché immobilier

Prévisions sombres mais non alarmistes pour l’avenir du marché immobilier en France. Un marché immobilier impacté par la baisse des taux de crédits, des octrois de crédits de plus en plus délivrés au compte-gouttes ce qui entraîne une chute du volume des transactions. A tout cela s’ajoute la crise économique et bancaire.
Des éclaircissements sur le marché immobilier

Des éclaircissements sur le marché immobilier

Suite au Salon National de l’Immobilier 2012, l’agence MeilleursAgents.com révèlent quelques secrets concernant l’immobilier : les agences immobilières sont-elles mises en danger par les ventes directes entre particuliers, le mandat exclusif est-il réellement efficace … ?

Articles connexes :

Prix immobilierPrix immobilier ancienMarché immobilier › Le marche de l'immobilier en France